Criteo veut lier les membres de YouTube selon leurs affinités vidéo

Mobilité

La jeune pousse française déploie son “moteur d’analyse prédictive” pour le
compte de la célèbre plate-forme de partage de vidéos.

Quand une jeune pousse française Web 2.0 rencontre un succès outre-Atlantique… Criteo vient d’établir un partenariat avec YouTube. La société ayant conçu un “moteur d’analyse prédictive en temps réel sur Internet” va appliquer sa technologie de “filtrage collaboratif” sur le catalogue de vidéos de la plate-forme de diffusion et d’échanges vidéo sur Internet.

Pour comprendre la logique de ce partenariat, il faut déjà appréhender le concept de Criteo pas évident aux premiers abords. La jeune pousse française a développé une technologie qui se fonde sur les comportements des utilisateurs et sur leurs évaluations des produits. En comparant tous les utilisateurs entre eux (l’approche collaborative), le moteur est capable “d’en extrapoler les goûts de chacun et de recommander une sélection ultra personnalisée de produits pertinents” selon les termes de la société. Criteo a mis en place une démo interactive sur son site Internet qui explicite en image son approche.

En s’alliant avec YouTube, Criteo compte faciliter les recherches des membres de la plate-forme communautaire de partage de vidéos en ligne. A partir des profils utilisateurs, le moteur Criteo identifie l’univers vidéo de chacun et propose instantanément des recommandations personnalisées de vidéos. Toujours selon les caractéristiques fournies par Critéo, le moteur a été dimensionné pour traiter en temps réel “des centaines de milliers de requêtes sur des millions de références produits”.

Mise en place d’un dispositif dédié pour YouTube

“Criteo a identifié YouTube comme un partenaire potentiel pour sa technologie”, explique Jean-Baptiste Rudelle, PDG de Criteo, contacté par Vnunet.fr. “L’analyse des données a montré que compte tenu de la structure spécifique du catalogue vidéos YouTube (gros volume de données très hétérogènes), il fallait calibrer un algorithme de recommandations particulier. De fait, l’implémentation du projet a nécessité le développement et la mise en place d’une plate-forme technique dédiée à YouTube”, précise le Net-entrepreneur.

Jean-Baptiste Rudelle avait fondé Kiwee, une plate-forme de contenus et services pour mobiles, revendue en 2004 à American Greetings. En mai 2006, Criteo avait effectué un premier tour de table de trois millions d’euros (voir édition du ).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur