Croissance décevante pour la E-Publicité française

MarketingPublicitéRégulations

Pour la neuvième édition de l’observatoire de l’E-Pub, le syndicat des régie internet, l’UDECAM et Cap Gemini ont dépeint un secteur de la publicité en ligne en faible croissance rattrapé par la crise économique.

Morosité. Pour la neuvième édition de l’observatoire de l’E-Pub, le syndicat des régie internet, l’UDECAM et Cap Gemini ont dépeint un secteur de la publicité en ligne en faible croissance rattrapé par la crise économique.

Avec un chiffre d’affaires de 2, 7 milliards d’euros en croissance de +5%, l’E-Pub française fait certes mieux que l’ensemble de la publicité hexagonale (-1%) mais reste loin des dynamiques de croissance d’autres marchés comme le Royaume-Uni (+13%), l’Allemagne (+15%) ou les Etats-Unis (+17%).

“Au delà des crises de secteurs tels que la Finance, l’Automobile ou désormais les télécoms, le marché français a été impacté par l’attentisme des annonceurs lors des élections présidentielles” explique Eric Aderdor, Directeur d’Horyzon Media et Président du SRI.

Eric ADERDOR, SRI : “Les professionnels de la E-pub doivent faire plus de pédagogie”

Dans le détail, ce secteur reste principalement tiré par le search (+7% à 1,141 milliards d’euros) et le Display (+5% à 649 millions d’euros), avec notamment un boom de la vidéo (+60% au second semestre), des opérations spéciales dans les réseaux sociaux et du “display à la performance” grâce aux places de marché publicitaires (ad Exchange, qui pèsent désormais plus de 10% des achats d’espace.

En dehors de ces deux leviers, le baromètre SRI/Cap Gemini constate également une croissance de l’affiliation (+5% à 217 millions d’euros), des comparateurs (+7% à 140 millions d’euros, une stagnation de l’emailing (0% à 95 millions d’euros) et un boom du mobile qui gagne 30% et pèse désormais 48 million d’euros.

“Il y a toujours un fort décalage entre l’audience du mobile, qui capte 50% des internautes, et la publicité mobile, qui ne capte que 2% des investissements. Alors que la croissance atteint 180% aux Etats-Unis, elle se limite à 30% en France. Malgré de nouvelles normes comme le HTML5 et le boom du M-Commerce, le secteur souffre d’un manque de maturité des annonceurs” explique Jérôme Bourgeais, Directeur Associé chez Cap Gemini.

Pour 2013, les auteurs du baromètre ne pensent pas pouvoir renouer avec une croissance à deux chiffres et parient sur un taux de l’ordre de 5% pour atteindre 2,84 milliards d’euros. Les professionnels pointent des “rigidités” des annonceurs, notamment sur le mobile, mais pensent que le marché sera néanmoins dynamisé d’une part par les data des AdExchanges, et d’autre part par la vidéo et l’essor de la “télé connectée”.

Michèle LEBARQUE, Starcom : “Internet devient la 15e chaîne de télévision”

Retrouvez toutes les diapositives de la présentation dans cette galerie

9e Observatoire de l'E-pub

Image 23 of 27

observatoire-sri-diapositive 23

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur