La croissance des dépenses informatiques se poursuivra en 2011

CloudOpérateursRéseaux

Selon le cabinet Gartner, les dépenses IT des entreprises devraient progresser de 5,1% cette année. Les équipements télécoms, le matériel informatique et les logiciels devraient davantage bénéficier de cette croissance.

Les dépenses informatiques des entreprises connaîtront une nouvelle croissance en 2011. Selon le cabinet d’analyses Gartner, elles atteindront les 3600 milliards de dollars, rapporte Silicon.fr, soit une hausse de 5,1% par rapport à 2010.

Une progression qui tendrait à se tasser légèrement face aux 5,4% de croissance affichée en 2010, à 3400 milliards de dollars. Néanmoins, il s’agit de prévisions qui pourront être revues à la hausse comme à la baisse dans le courant de l’année.

Gartner avait d’ailleurs prévu 3,2% de hausse des dépenses IT début 2010 pour l’année qui vient de s’achever. Du coup, ces nouvelles prédictions pour 2011 corrigent celles précédemment annoncées de 3,5%. La faute (ou plutôt grâce) aux fluctuations du dollar américain, qui peut peser dans un sens comme dans l’autre.

Le cabinet d’analyses estime que, même si la crise économique se résorbe, le retour à la croissance se fait lentement et reste impacté par une faible croissance des Etats-Unis et de l’Europe que la demande des pays émergents peine d’ailleurs à compenser.

Néanmoins, le secteur IT étant une source de solutions d’optimisation des dépenses et des coûts, celui-ci devrait continuer de bénéficier de l’intérêt des entreprises. Virtualisation, cloud, sécurité, visioconférence : les chantiers sont en effet nombreux et primordiaux pour la croissance même des organisations.

C’est d’ailleurs le secteur des équipements télécoms qui continuera de bénéficier de la plus forte progression en 2011 (+9,1%), à 465,4 milliards de dollars. Néanmoins, on restera loin des 14% de hausse constatés en 2010 (426,6 milliards de dollars). L’explosion des smartphones et l’émergence des tablettes ne seront pas étrangères à cette bonne tenue économique.

En toute logique, les services télécoms suivent. S’ils occupent la plus grosse part des dépenses avec plus de 1647 milliards de dollars, ils affichent la plus faible progression avec 3,4 % de hausse attendue cette année (contre 3,9% en 2010).

Le matériel informatique représentera 391,3 milliards de dollars de dépenses, soit une progression honorable de 7,5%. Pas de quoi néanmoins faire exploser de joie les constructeurs de PC qui ont connu des jours meilleurs en 2010.

Surtout face à la concurrence particulièrement exacerbée du secteur avec une pression tarifaire pharamineuse venue d’Asie (et dont Acer joue le rôle de locomotive). En revanche, les fournisseurs de services et les éditeurs de logiciels peuvent garder le sourire.

Leurs secteurs afficheront des progressions de 4,6% et 7,5% (contre 2,5% et 6,1% en 2010) pour près de 818 et 253,7 milliards de dollars captés.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur