Croissance IT : Syntec Informatique reste optimiste

Mobilité

La chambre syndicale estime que la croissance du secteur des logiciels et services informatiques devrait être de l’ordre de 5 à 7% en 2008.

Le 27 mars 2008 est à placer sous le signe de la croissance, qu’elle soit inférieure aux attentes ou en ligne avec les prévisions initiales. Dans un entretien accordé à L’Express, le Premier Ministre François Fillon vient de revoir à la baisse les prévisions de croissance hexagonale pour 2008, ramenant ses projections à 1,7 ou 2%, contre les 2 à 2,5% annoncés précédemment. Pour ce qui est des logiciels et services informatiques, le Syntec Informatique, chambre syndicale des sociétés de services informatiques et des éditeurs, a réaffirmé le même jour son optimisme pour l’exercice en cours, prévoyant “une nouvelle année de croissance, qui devrait s’établir entre 5 et 7%, soit 3 à 4 fois la croissance du PIB estimée à 1,7%”.

Un ilot à l’abri de la morosité ambiante ? Non, si l’on en croit Jean Mounet, président du Syntec, pour qui les prévisions de 5 à 7% de croissance du Syntec tiennent compte “du risque potentiel” et constituent “une fourchette relativement prudente par rapport aux enquêtes actuelles”. Si bien que “même un ralentissement brutal de la croissance au dernier trimestre n’entrainerait pas le secteur en dessous des 5%”, poursuit Jean-François Rambicur, président de la commission économique du Syntec.

Quant à un retournement de tendance façon 2001, Jean Mounet balaye à nouveau cette éventualité. “Les circonstances actuelles n’ont rien à voir, estime-t-il. Tout d’abord, les entreprises se sont transformées. Ensuite, nous sortions à l’époque d’une vague d’investissement historique, avec des taux de croissance de l’ordre de 15 à 20%”.

Forte croissance du SaaS en pourcentage mais pas en valeur

Au niveau sectoriel, le marché français de l’édition de logiciels devrait croître de 6 à 8% en 2008 après une croissance de 7,5% en 2007, selon le Syntec. La chambre syndicale estime que ce secteur sera porté, entre autres, par les logiciels embarqués. Et beaucoup moins par les logiciels libres ou la location de solutions en ligne (SaaS ou “software as a service”). Un dernier segment dont “la forte croissance des usages ne se traduit pas en valeur pour l’instant”.

Le secteur du conseil et des services informatiques, qui a progressé de 6% en 2006, devrait lui croître de 4,5 à 6,5% en 2008. Le son de cloche est quasi-identique pour le conseil en technologies, qui devrait gagner 5,5 à 7,5% en 2008, après une augmentation de 7% en 2007. Les sociétés de services gagneront quant à elles 5,5%, alors qu’elles subissent une forte pression à la baisse sur les prix. En France, ceux-ci seraient de l’ordre de 20 à 50% inférieurs à la moyenne des prix européens, toujours selon le Syntec.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur