Croissance prévue dans le secteur des PME

CloudEntrepriseRéseauxVirtualisation

Ces nouvelles technologies, telles que le cloud et les centres de données à la demande, mettent désormais à la portée de la plupart des PME des systèmes auparavant réservés aux entreprises de plus grande envergure. (Publi-reportage).

(Publi-reportage)

Introduction

La conjoncture n’a jamais été aussi favorable aux petites et moyennes entreprises, tandis que l’économie mondiale sort d’une période difficile de deux ans faisant suite à la récession économique.

Cette récession avait entraîné le gel complet ou partiel des dépenses informatiques dans de nombreuses entreprises, mais celles ci renouvellent peu à peu leurs investissements en technologie de l’information afin de disposer d’une infrastructure adaptée à leurs besoins futurs.

Selon une étude de Forrester Research, les entreprises vont ainsi progressivement investir dans les technologies et services de nouvelle génération, plutôt que de simplement actualiser le matériel existant.

Ces nouvelles technologies, telles que le ‘cloud’ et les centres de données à la demande, mettent désormais à la portée de la plupart des PME des systèmes auparavant réservés aux entreprises de plus grande envergure.

Tendances et difficultés

Les PME ont toujours eu tendance à se tenir informées des nouvelles technologies et à les exploiter, mais leur approche concernant l’adoption, l’intégration et la gestion de ces technologies est parfois déconcertante.

En effet, les PME prennent souvent des décisions réactionnaires quant à leur infrastructure technologique, pouvant alors provoquer des perturbations et des coûts supplémentaires.

Toutefois, au vu des perspectives économiques positives à venir, le secteur des PME se trouve aujourd’hui face à des choix stratégiques importants, dus à l’introduction de technologies innovantes, comme le cloud computing.

Les services cloud, grâce auxquels les entreprises peuvent exploiter une puissance de traitement, des applications et des ressources informatiques situés à l’extérieur de leurs locaux, permettent de garantir que si une plus grande capacité est requise, elle sera facilement disponible.

Par le passé, les PME hésitaient à investir dans du matériel informatique onéreux. Aujourd’hui, le cloud leur offre de nombreuses possibilités pour un moindre coût, ce qui contribue à en faire une solution stratégique de plus en plus populaire.

Cette popularité vient également du fait que les entreprises peuvent tout simplement choisir les applications et les ressources d’infrastructure informatique dont elles ont besoin directement sur le cloud, sans pour autant devoir acheter ou exécuter des logiciels ou du matériel coûteux.

Les dirigeants peuvent ainsi se concentrer sur leur objectif principal, à savoir la croissance de leur entreprise.

En outre, le cloud permet aux entreprises de contrôler leurs coûts et d’assurer une meilleure flexibilité de leur structure. Ainsi, selon une étude de Juniper Research, la future mise sur le marché de systèmes d’exploitation orientés sur le cloud (comme Google Chrome OS) ne fera que renforcer cette tendance.

Il est toutefois important de noter que le choix du bon fournisseur de services est ici absolument crucial.

Les équipes de gestion des entreprises ont désormais l’habitude de sous traiter divers aspects de leur activité, qu’il s’agisse des solutions de communication voix et données, de l’infrastructure réseau, du stockage ou de l’assistance technique.

Après tout, la plupart des fournisseurs de services disposent déjà de l’expertise, des ressources et des capacités nécessaires, qu’il serait difficile ou coûteux pour une PME d’acquérir ou de gérer en interne.

Le responsable informatique avisé doit cependant s’assurer qu’il choisit un fournisseur de services renommé, qui possède le potentiel adéquat pour répondre aux besoins croissants de la PME.

Le responsable informatique doit par conséquent se poser les questions suivantes lorsqu’il choisit un fournisseur de services :

●    Quels sont les services offerts par le fournisseur ? Propose-t-il une gamme complète de solutions ou uniquement certains services ?
●    De quelle infrastructure réelle (centres de données, réseaux, etc.) le fournisseur dispose t il pour garantir un service de qualité supérieure ?
●    Le fournisseur de services est il en mesure d’exécuter mes applications critiques existantes sur le cloud ?
●    Le fournisseur propose t il des services évolutifs, robustes et économiques pouvant rapidement s’adapter à un environnement en perpétuelle évolution ?
●    Le fournisseur de services offre t il une « solution tout-en-un » (ou complète) répondant à tous les besoins futurs de l’entreprise ?
●    Le fournisseur de services peut il garantir que toutes mes applications sont disponibles à la demande ?
●    Le fournisseur de services est il capable de gérer mes licences logicielles, ainsi que la maintenance et l’assistance technique, etc. ?

Nous savons tous que les responsables informatiques doivent toujours en faire plus avec moins de moyens et qu’ils doivent souvent s’adonner à un exercice d’équilibre délicat.

Ils doivent en effet déterminer à l’avance l’infrastructure utile à la société et garantir qu’elle pourra prendre en charge la quantité toujours croissante de données transitant entre les utilisateurs et l’entreprise, et ce, quels que soient les systèmes et réseaux choisis par la suite.

Il est aussi important de noter que l’occasion de travailler plus intelligemment est désormais offerte aux PME. Et il ne s’agit pas uniquement d’une expression marketing.

Les technologies nouvelles, telles que les solutions de communication unifiées, peuvent augmenter de façon considérable la communication et la productivité des employés, tout en réduisant les coûts d’exploitation, en utilisant, par exemple, des solutions de visioconférence pour minimiser les coûts de déplacement ou pour rapprocher les équipes lorsqu’une entreprise dispose de plusieurs locaux dispersés à travers le monde.

(Lire la fin du publi-reportage)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur