Crowdfunding et prêt aux PME : Lendix lève 3,2 millions d’euros

EntrepriseLégislationLevées de fondsRégulationsStart-up
lendix-levee-fonds

Spécialisé dans le crowdfunding appliqué aux TPE/PME sur le modèle du prêt, Lendix lève 3,2 millions d’euros pour son 2e tour de table institutionnel.

Trois millions d’euros injectés au mois de janvier par Truffle Capital dans Credit.fr, huit millions obtenus à la mi-mars par Unilend avec Ventech et 360 Capital Partners en tête de gondole : les acteurs traditionnels du capital-investissement mettent leurs billes dans les plates-formes de financement participatif.

Dernier bénéficiaire en date : Lendix, spécialisé dans le prêt aux TPE/PME en mode crowdfunding. Decaux Frères Investissements, la Banque Wormser Frères, Sycomore (société de gestion de portefeuille indépendante) et deux offices familiaux de dimension internationale entrent à son capital.

Ils rejoignent Partech Ventures, Weber Investissements et l’équipe dirigeante de 123Ventures, dont le fondateur Olivier Goy dirige aujourd’hui Lendix. A leur participation valorisée à 3,2 millions d’euros s’ajoute une promesse de prêt à hauteur de 25 millions d’euros pour les entreprises qui seront présentées sur la plate-forme.

Dans le cadre de cette opération, Lendix accueille à son conseil de surveillance l’homme d’affaires Pascal Oddo ; mais aussi Gérard Degonse, président du conseil de surveillance de JCDecaux et administrateur de Decaux Frères Investissements.

S’appuyant sur le régime d’IFP (Intermédiaire en financement participatif, immatriculé auprès de l’ORIAS sous le numéro 15000364), Lendix gère la mise en relation des emprunteurs avec les investisseurs particuliers et institutionnels.

La période d’emprunt peut s’échelonner de 18 à 48 mois, avec un montant fixé entre 30 000 et 300 000 euros. Les dossiers entrants doivent présenter au moins deux bilans bénéficiaires. Ils sont ensuite analysés par le Comité de Crédit, qui détermine le niveau de risque et le taux auquel ils seront présentés aux prêteurs.

Ces derniers peuvent investir de 20 à 1000 euros par projet, en respect de la législation qui réglemente l’exercice des plates-formes de financement participatif en France. Lendix leur promet un rendement moyen de 4 % à 8 %, à taux fixe. Sachant qu’une commission de montage de projet est prélevée auprès de l’emprunteur pour chaque prêt conclu.

Lendix boucle là son deuxième tour de table après celui officialisé en novembre 2014 (7 millions d’euros). “[Cet] actionnariat diversifié […] montre que la classe d’actifs du prêt est susceptible d’intéresser tout type d’investisseur“, se réjouit Olivier Goy.

Lendix se donne pour objectif de contribuer à plus de 200 opérations de prêts sur l’année 2015 ; et de drainer, à terme, plusieurs centaines de millions d’euros d’épargne par an. Son activité a véritablement démarré début mars avec un prêt accordé à Alain Ducasse pour trois restaurants parisiens et une chocolaterie également basée dans la capitale.

Crédit photo : Bacho – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur