Cryptalis sauvegarde les données via le réseau

Cloud

Le stockage sur Internet est un concept récent qui devrait évoluer de plus en plus. Pour le moment, on évoque seulement le terme de sauvegarde. Ainsi Cryptalis développe une solution de copie de sauvegarde via Internet. Une offre censée séduire le marché des PME/TPE qui n’ont pas de réelle logique de sauvegarde.

Entre le stockage au sein même de l’entreprise et l’archivage distant au travers du Net, Cryptalis propose une solution intermédiaire : la copie de sauvegarde par Internet. Son credo ? Le stockage entièrement déporté ne sera une solution viable que dans 4 à 5 ans au mieux, en fonction du développement des accès haut débit. Avec Cryptalis, l’entreprise conserve donc en interne au moins une partie de ses données mais peut profiter des capacités de stockage extensibles du prestataire de service. Autre attrait, la possibilité d’accéder à ses données de n’importe où.

Cryptalis propose de télécharger un logiciel sur la machine du client. Les données sauvegardées sur Cryptalis sont accessibles dès lors à partir de n’importe quel ordinateur connecté à Internet, via une interface Web. Le logiciel rappelle, une fois par jour, les fichiers qu’une personne a modifiés et qu’elle doit sauvegarder.

Les données sauvegardées sur Cryptalis sont protégées par un chiffrement utilisant une clé à 128 bits et qui se fait à partir du poste. Les données seront hébergées par Infosources et transiteront sur le réseau au travers du protocole SSL. Le prix est de 900 francs pour 200 Mo stockés et de 150 francs par tranche de 50 Mo supplémentaires.

La sauvegarde se différencie toutefois du stockage en raison notamment du fait que Cryptalis propose seulement de réaliser des copies et pas de réaliser une solution complète de stockage en ligne. Autrement dit, l’entreprise continue d’accéder couramment à ses données stockées en interne et non par Internet. Une situation qui se comprend aisément si l’on considère que le téléchargement d’un dossier d’une capacité de 5 Mo prend environ 20 minutes sur une ligne RTC.

Un procédé qui a le mérite toutefois de présenter une solution rapide et peu contraignante de sauvegarde. Selon Ernst & Youg, seulement un tiers des professionnels s’astreignent à une sauvegarde quotidienne, 28 % se contentent d’une sauvegarde hebdomadaire et 37 % d’une sauvegarde mensuelle ou plus irrégulière encore. “L’étude montre clairement qu’à la différence des grands comptes, les PME ou TPE n’ont pas toutes une logique de stockage ou de sauvegarde et qu’il est nécessaire pour elles d’avoir des produits faciles d’accès”, explique Pierre Carde, PDG de Cryptalis. Un premier pas en attendant le disque distant comme prolongement de la machine !

Reste que la mise en oeuvre de cette solution semble trouver un réel écho, puisque la société devrait boucler un second tour de table de près de 20 millions de francs auprès d’investisseurs et qu’elle annonce des partenariats avec des constructeurs informatiques qui se chargeront de la revente de la solution.

Pour en savoir plus : Cryptalis


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur