Cure de jeunesse pour Yahoo Mail qui passe sous Ajax

Mobilité

La nouvelle version du webmail arrive en France. Outre une interface fluidifiée, l’outil intègre désormais les flux RSS.

Yahoo Mail change de génération en adoptant le look Web 2.0. Le service de messagerie électronique du portail Internet va progressivement changer de visage dans cinq pays : France, Allemagne, Irlande, Royaume-Uni, Irlande et Corée.

Les internautes français seront invités à adopter la nouvelle version au fur et à mesure. Jusqu’à la bascule complète prévue mi-avril, il sera toujours possible de passer de la version actuelle vers la nouvelle interface et vice-versa.

Yahoo Mail en version bêta grand public repose sur la technologie Ajax, réputée pour rendre la navigation plus souple, plus intuitive et plus rapide. Du coup, le portail Internet estime que ces fonctionnalités lui permettent de rivaliser à travers un navigateur Internet avec des logiciels type Outlook.

Les fils RSS sont intégrés

Parmi les nouveautés, signalons une visualisation simultanée de plusieurs emails via l’ouverture de fenêtres dédiées et un système d’onglet, un rafraîchissement automatique des pages et l’accès racourcis à des claviers standard (“shift+N” pour qu’une nouvelle fenêtre apparaisse et “CTRL” + S pour sauvegarder son message). L’intégration de fils RSS permet de lire et d’envoyer des fils RSS via sa boîte mail. Naturellement, les filets de protection anti-virus et anti-spam sont maintenus. Signalons que la version premium de Yahoo Mail adopte également le nouvel habillage sous Ajax.

Sur le front des capacités de stockage, rien ne bouge. Yahoo Mail maintient le niveau d’un gigaoctet. “Nous ne ressentons pas le besoin d’augmenter la capacité. Nous avons préféré nous concentrer sur les nouvelles fonctionnalités et l’efficacité du webmail”, commente Altay Ural, Directeur des produits de communication de Yahoo France.

Un internaute français sur deux dispose d’un webmail

Avec 2,6 millions de comptes actifs, le groupe Internet occupe la troisième place sur le marché des webmails en France derrière Hotmail et la déclinaison Web du service de messagerie de Wanadoo.

Mais. il existe une grande marge de manoeuvre poour développer les usages. Aussi étrange que cela puisse paraître, seulement 53% des internautes français disposent d’un webmail selon des données de Nielsen//NetRatings. Un niveau étonnament bas par rapport aux Etats-Unis (où l’on atteint un taux de pénétration de 65 à 70%).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur