CuseeMe vire lentement vers l’ASP

Mobilité

Avant de se lancer, à petits pas, dans le modèle ASP (Application Service Providing), l’éditeur américain WhitePine Software capitalise sur la notoriété de sa marque CUSeeMe. Et se renomme CUSeeMe Networks. Toutefois, l’éditeur ne commercialisera pas son application phare de visioconférence uniquement selon le modèle ASP.

Après s’être séparé de ses activités de “connectivité” en février dernier, White Pine Software renforce sa stratégie sur ses solutions de communication Internet. Pour marquer le coup, la société change d’appellation et adopte comme enseigne le nom de son produit phare, pour devenir CUSeeme Networks. Et prend en douceur le virage de l’ASP (Application Service Providing). L’idée est donc de ne plus seulement vendre une panoplie de logiciels de visioconférence empaquetés, mais de les proposer également sous forme de service déporté.Pourquoi se lancer dans l’ASP alors que son logiciel permet déjà en standard l’intégration transparente de la visioconférence dans toute interface Web ? Pascal Bellin, directeur des ventes chez CUSeeme Networks, nous l’explique : “c’est un constat d’échec… Des portails comme Yahoo et des gros sites communautaires ne veulent pas acquérir, gérer et maintenir la technologie. Ils attendent très clairement des services applicatifs en ligne”. Pour autant, il est hors de question d’abandonner le coeur de métier qui a fait le succès de CUSeeme. Si CUSeeMe Networks assure que la commercialisation des applications de visioconférence hébergées devrait générer une grande partie des revenus à l’horizon 2001, l’entreprise américaine n’entends pas pour autant lâcher la vente de logiciels dans l’immédiat…Ambitions ? Couvrir le marché du grand public via la grande distribution, comme le marché des professionnels et des entreprises. Pour ce faire, CUSeeMe Networks déploie une ligne de produits et de services applicatifs hébergés. Enfin, pour que tout le monde s’y retrouve dans l’éventail de ses applications comme de ses prestations B to C et B to B, ce spécialiste américain de la visioconférence présente son offre dans “vitrine technologique”, son portail qu’il a baptisé CUSeeMe World aux Etats-Unis. Et, CUSeeMe Europe sur le Vieux Continent.L’éditeur investit massivement dans la mise en oeuvre de son activité “imminente” d’hébergeur d’applications de visioconférence en ligne. “L’apport en capital de 20 millions de dollars dont nous avons bénéficié en janvier dernier ? issu de GE Capital en grande partie ? a principalement servi à passer ASP”, commente Pascal Bellin, qui ajoute : “Nous avons installé un point de présence (POP, Point Of Presence) aux Etats-Unis et passé un accord avec un fournisseur d’accès”. Pascal Bellin indique que “le centre d’hébergement de CUSeeMe Networks est prêt. Equipé de serveurs Sun, il compte 1 000 ports de visioconférence actifs pour le moment”. Pour en savoir plus, il faudra donc attendre l’annonce officielle du siège américain. Les européens, plus gourmands de visioconférence que les nord-américains ? ils utiliseraient quatre fois plus les outils audio-vidéo ? devraient faire bon accueil à la location d’applications en ligne. Et, à terme, selon les analystes, ce marché sera plus important que la vente de logiciels…Pour en savoir plus : * CUSeeMe Europe* CUSeeMe World* CUSeeMe Networks* A propos de l’activité d’ASP


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur