Cyber-attaque : Google Chine soupçonne l’existence de complicités internes

CensureCloudRégulations

Google mène actuellement une enquête interne en Chine pour déterminer si certains de ses employés ont aidé les pirates à lancer leur cyber-attaque contre le groupe Internet.

Et si des employés de Google Chine avaient sciemment aidé les pirates à mettre au point la cyber-attaque d’envergure qui a touché la firme de Mountain View et une vingtaine d’autres firmes en Chine il y a une semaine ?

Pour enfin comprendre comment une telle attaque informatique a pu se produire, Google a décidé de lancer une enquête interne.

Nous ne commentons aucune rumeur ou spéculation. L’enquête est actuellement en cours, et nous ne pouvons pour le moment livrer aucun détail supplémentaire”, a expliqué un des porte-paroles de Google à Reuters.

Rappelons que le groupe Internet a expliqué que la cyber-attaque visait en priorité les accès à des comptes Gmail de militants chinois des droits de l’Homme.

Face à ce piratage, Google s’est érigé en défenseur de la liberté d’expression en demandant expressément aux autorités chinoises d’autoriser le fonctionnement sans filtrage de son moteur de recherche. En cas de refus, la firme de Mountain View se dit prête à quitter le pays.

Le Département d’Etat américain (l’équivalent du ministère des Affaires étrangères) a renchérit en demandant des “explications” à des diplomates chinois.

Côté informatique, Microsoft a révélé il y a quelques jours que son navigateur Internet Explorer 6 a été l’un des vecteurs des attaques menées contre Google et les autres entreprises.

Pour se protéger, Google semble avoir pris des mesures  drastiques. Le quotidien Les Nouvelles de Pékin, en citant des sources anonymes, a expliqué que certains employés de Google Chine n’ont désormais plus accès au réseau interne du groupe.

En outre, Google a confirmé à l’AFP avoir donné à ses employés “une journée de vacances le jour de l’annonce afin de mener des tests et des scans de manière interne pour s’assurer que le réseau est sûr”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur