Cyber-attaques : tournée d’été des sites Internet de préfectures

Marketing

Depuis fin juillet, une dizaine de préfectures sont privées de sites Internet à cause d’un piratage visant un serveur du ministère de l’Intérieur.

Les sites Internet de 10 préfectures sont fermés depuis le 24 ou 25 juillet, suite au piratage d’un serveur du ministère de l’intérieur.

A en croire des articles parus dans la presse régionale (dont Le Parisien et la Charente Libre), cette cyber-attaque a touché au minimum les préfectures de la Charente, des Deux-Sèvres, des Hauts-de-Seine, du Lot, du Pas-de-Calais, de la Manche, des Côtes-d’Armor (le seul à admettre un piratage), du Lot-et-Garonne, des Landes et enfin du Nord.

La plupart affichent un message court indiquant que le site est indisponible, fournissent des informations succinctes (alerte météo) et les contacts des préfectures.

Notons que le site Internet de la préfecture de la Charente est le seul à être de nouveau en ligne.

Mais il affiche un message annonçant une très prochaine évolution.

Aucune information concernant des usagers ou des agents des préfectures n’a été volée”, assure un porte-parole du ministère de l’Intérieur dans les colonnes du journal Le Parisien – Aujourd’hui en France.

“La sécurité de ces sites va être renforcée.”

Aucun détail n’est transmis sur la nature des attaques. Et il est encore plus difficile de savoir pourquoi la plupart des sites affectés ne sont pas ré-apparus sur Internet.

Le ministère est peut-être en train de refaire ses sites ou de chasser les failles identifiées.

Le site de la préfecture des Côtes d'Armor.

crédit logo : © vladislav kochelaevs – fotolia


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur