Cyber-squatting : Microsoft se fait souffler Xboxone.com

Régulations
xbox one microsoft

Dans l’attente de la commercialisation de sa nouvelle console XBox One, Microsoft subit les affres du cyber-squatting : les noms de domaine xboxone.com et xboxone.net ont déjà été déposés par un Britannique.

Tout heureux d’avoir récemment levé sur sa nouvelle console de jeu XBox One, qui fait la part belle au système de contrôle Kinect, et qui devrait être commercialisée avant le fin de l’année, Microsoft s’est empressé de vouloir lui réserver un nom de domaine.

Mais la firme de Redmond semble avoir une longueur de retard et être entrée dans la spirale du cyber-squatting

En effet, ce n’est pas Microsoft qui est actuellement propriétaire des noms de domaine qu’il convoite pour promouvoir sa nouvelle console, comme Xboxone.com et xboxone.net.

Deux noms de domaine réservés antérieurement par un Britannique (depuis…décembre 2011).

Une tactique rodée pour “forcer” Microsoft à mettre la main à la poche afin de racheter ces si convoités URL.

La firme de Redmond peut en tout cas d’ores et déjà déposer une réclamation auprès de National Arbitration Forum, une association labellisée par l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers) spécialisée dans de tels arbitrages.

Ou recourir au centre d’arbitrage et de médiation de l’OMPI spécialisé dans les litiges autour des noms de domaine.

Mais, au regard de l’antériorité des dépôts de nom de domaine, il n’est pas évident que Microsoft obtienne satisfaction.

—————————————————————————————–

Quiz : Vous pensez connaître Microsoft Office ?

 

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur