Cybercâble dans la tourmente

Cloud

Après avoir déjà rencontré à répétition des pannes de connexion et de serveurs de messagerie, les clients du service de la Lyonnaise Câble voient chuter la bande passante disponible. L’association des utilisateurs mécontents Luccas se mobilise et exige le rétablissement d’un véritable service.

Les utilisateurs de Cybercâble sont fâchés. Après avoir enduré les pannes de serveurs de courriers électroniques et la lenteur relative de leurs connexions, les voilà contraints d’accepter une réduction drastique de la bande passante disponible. L’opérateur Lyonnaise Câble, qui a du geler son offre commerciale suite à de multiples incidents techniques, a en effet annoncé fin septembre dans un forum interne que les utilisateurs disposeront dorénavant de 512 Kbps au maximum en voie montante, contre 2 Mbps initialement prévus. Déjà échaudés, les utilisateurs de Cybercâble se sont mobilisés pour réclamer le rétablissement d’un service à haut débit digne de ce nom. L’association de défense des clients Luccas a ainsi engagé une mise en demeure contre le prestataire pour “remettre les choses à bien”, selon son président Bertrand Penn, qui réclame “100000 francs d’astreinte par jour” tant que le service normalement dévolu aux clients n’est pas assuré. Alors que Lyonnaise Câble explique que la chute de la bande passante est nécessaire pour “répartir la bande passante de manière plus équitable”, l’association brandit un article du contrat commercial qui stipule que toute modification visant à améliorer le fonctionnement du réseau ne doit pas pénaliser la qualité du service. Selon Bertrand Penn, la procédure en référé devrait être très rapide. Les résultats sont attendus pour la deuxième semaine de novembre.

Pour en savoir plus :

* http://perso.cybercable.fr/tranbert

* http://www.cybercable.fr/


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur