Cybermarché : Telemarket tire définitivement le rideau

Marketing
telemarket - liquidation

Racheté par Système U en 2011 et placé en redressement judiciaire en avril dernier, Telemarket a cessé toute activité depuis le 26 juin. La fin de la saga du pionnier de la distribution alimentaire à distance qui aura duré 30 ans…

N’essayez plus de faire vos courses sur le site Telemarket, rebaptisé U-Telemarket suite à son rachat en 2011 par Système U

Après avoir été placé en redressement judiciaire en avril dernier, le cybermarché pionnier a cessé toute activité le 26 juin 2013.

Créée en 1983, l’entreprise Telemarket restera comme le  pionner du secteur de la distribution alimentaire sous la forme de la vente à distance.

Fonctionnant à ses débuts par téléphone, puis sur Minitel, Telemarket s’était reconverti à Internet en 1998…

Telemarket avait été placé en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Bobigny suite au dépôt le 18 avril 2013 d’un dossier de cessation de paiement.

Système U, et le charismatique Serge Papin, à la tête d’un groupement de distributeurs indépendants avait souhaité lors du rachat en 2011 concentrer Telemarket sur Paris et la région parisienne. Une stratégie qui n’a donc pas payé…

Comme le rappelle Les Echos, cela devenait intenable : depuis sa création il y a 30 ans, la société n’a jamais délivré de comptes bénéficiaires.

Le chiffre d’affaires s’élevait à 40 millions d’euros en 2012. Au dernier relevé de compteur, Telemarket employait 141 personnes.

Un contexte qui a obligé les dirigeants à placer l’entreprise en redressement judiciaire. C’est désormais la liquidation pure et simple de ses activités.

Au sein du groupement Système U, le site Coursesu.com va lui perdurer. En outre, 529 des magasins du groupement vont continuer plus que jamais d’exploiter un réseau de “drive” qui fonctionne bien.

Il pourrait représenter selon Serge Papin, qui avait répondue il y a quelques semaines à une interview du magazine E-marketing, de 5 à 10% du chiffre d’affaires à l’échéance de trois ans.

Adieu donc Telemarket, mort au champs d’honneur de la distribution en ligne qui peine tant à trouver un modèle pérenne et rentable…

telemarket fin


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur