Cyrille GEFFRAY – Smart AdServer : “Le RTB ne doit pas se limiter aux inventaires de seconde zone”

MarketingPublicitéRégulations
Cyrille GEFFRAY

Le Managing Director de Smart AdServer (gestion des bannières publicitaires) revient sur l’impact des places de marché (AdExchange) proposant à ses clients des technologies d’achat d’espace en temps réel (Real Time Bidding).

Créée en 2001, Smart AdServer développe des solutions premium d’ad serving pour le compte des agences médias et les éditeurs (gestion des campagnes display Web, mobile et iPad/tablette).

La société, désormais filiale du groupe allemand Axel Springer, recense 350 clients pour 1600 sites.

La problématique de la publicité vendue aux enchères en temps réel (real time bidding ou RTB en anglais)  est d’actualité.

ITespresso.fr : Pourquoi avoir choisi l’Allemagne pour lancer votre solution AdExchange de Real Time Bidding ?

Cyrille GEFFRAY : En réalité, le lancement va se faire dans nos principaux pays d’intervention de manière simultanée. Dans cette perspective, nous multiplions les partenariats “sellside” et “buyside”.

Nous avons annoncé récemment un partenariat privilégié avec ASMI. S’il s’agit d’un acteur présent en Allemagne, il propose surtout une offre à la performance (CPC principalement) déjà optimisée par Smart et qui génère un chiffre d’affaires significatif (1.5 milliard d’impressions vendues chaque mois).

C’est donc une belle opportunité pour venir challenger ses ventes directes avec des acheteurs ‘temps réel’.

ITespresso.fr : Concrètement, quelle est la tarification de votre solution ? Quel est le gain pour les agences ou les régies ?

Cyrille GEFFRAY : Comme nous l’avons fait historiquement sur les tarifs ad serving, nous allons faire en sorte de simplifier au maximum la tarification.

Le marché fonctionne actuellement sur une logique de partage de revenus (revenue sharing), c’est une pratique qui nous semble saine, compte tenu des enjeux d’optimisation.

En revanche, nous jouons à fond la carte de l’intégration : il n’y aura pas de surcoût pour les campagnes en direct vendues par nos clients et optimisées par Smart AdServer. Le partage de revenus s’appliquera uniquement aux ventes externes.

 ITespresso.fr : Au-delà de la coopération avec ASMI,  pourriez-vous également intégrer l’inventaire ou les annonceurs de Zanox, avec qui vous partagez les mêmes actionnaires, dans votre plate-forme ?

Cyrille GEFFRAY : Nous sommes ouverts à tous les partenariats dans la mesure où cela sert les intérêts de nos clients éditeurs et régies. Nous sommes en pleine discussion actuellement pour multiplier les accords.

En effet, notre offre est avant tout une solution de Yield Management  intégrée à Smart AdServer.

L’objectif est d’avoir une plateforme technologique permettant à tout vendeur display de créer une place de marché privée gérant l’ensemble de leurs campagnes de manière intégrée.

 ITespresso.fr : Selon la dernière étude SRI/Cap Gemini/Udecam, le RTB concerne moins de 10% de l’inventaire display en France. Quelles sont vos projections pour 2015 ?

Cyrille GEFFRAY : Le RTB devrait représenter au moins un quart des achats d’ici 2-3 ans. Particulièrement en France. Le marché est très dynamique, compte tenu des nombreux acteurs qui ont émergé.

L’enjeu reste la qualité. À l’heure actuelle, le RTB se cantonne très souvent à la monétisation des invendus, souvent des inventaires de seconde zone.

Une intégration directe dans l’ad server et la possibilité de concurrencer en temps réel des campagnes directes permet :

– aux acheteurs d’avoir accès à de l’inventaire premium – une force de Smart AdServer –

– aux éditeurs / régies d’assurer une exploitation optimale de leur inventaire et ainsi, d’augmenter leurs revenus.

 ITespresso.fr : Google est très actif sur le RTB. Facebook vient de racheter Atlas. Redoutez-vous la concurrence des grandes plates-formes américaines ?

Cyrille GEFFRAY : Ces acteurs jouent avant tout un rôle d’intermédiaire entre les éditeurs et les annonceurs et ils vont donc participer activement au développement de ce nouveau marché. C’est un point positif dont tout le monde devrait profiter.

Cela dit notre positionnement est différent. En tant qu’expert et prestataire technologique, nous travaillons 100% au service des éditeurs.

Smart AdServer leur donne les moyens de rendre leur offre média plus attractive face aux ad-exchanges. Par ailleurs du fait de notre positionnement ad server premium, les acheteurs RTB intégrés sont certains d’accéder à des inventaires de qualité.

Enfin l’approche service de Smart AdServer sera un facteur clé de succès important dans la réussite de cette solution Ad Server + RTB, comme cela a été le cas dans le passé avec la solution  d’ad serving.

Nous apportons des réponses personnalisées, au plus près des besoins locaux de nos clients, sans aucun investissement R&D de leur part.

En particulier, nos clients apprécieront notre approche résolument multi-écran, la solution RTB mobile sera prête dès le premier semestre.

 

Entretien réalisé avec l’aide de Romain JOB, Directeur Stratégie et Nouvelles Activités chez Smart AdServer et expert RTB

 

—————————————————————————

Quiz : Connaissez-vous vraiment l’univers de la publicité en ligne ?

—————————————————————————-

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur