D. Burdinat (Microsoft) : “Nos partenaires pourront bien tester Vista”

Cloud

Le directeur des produits Windows de Microsoft France s’explique sur les nuances concernant le calendrier de sortie de l’OS.

“Une bonne nouvelle”. Pour Didier Burdinat, directeur des produits Windows chez Microsoft France, l’annonce par Microsoft de la disponibilité de Windows Vista pour janvier 2007 (voir édition du jour) n’est pas un retard. Au contraire, “aujourd’hui on est en mesure d’annoncer une date pour la finalisation de Vista et qui est novembre 2006”.

Il est vrai que, jusqu’alors, Microsoft se contentait d’annoncer que Vista serait prêt avant la fin de l’année mais pas nécessairement disponible immédiatement. Une nuance qui permet aujourd’hui à l’éditeur de jouer sur le calendrier des sorties.

D’ailleurs, les versions Enterprise et Business (voir édition du 27 février 2006) seront bel et bien disponibles dès le mois de novembre pour les entreprises à travers le programme de licences en volume. “Parce qu’il est plus simple de fournir immédiatement les licences en volume que les boîtes”, justifie Didier Burdinat.

Rappelons que les licences en volume permettent aux entreprises d’acquérir un master (le DVD du système) et une clé d’installation, dite de volume, pour pouvoir distribuer l’OS sur les PC à partir de cinq postes et jusqu’à plusieurs dizaines de milliers. Avec le risque de fuites et de contrefaçon que la disponibilité anticipée de Vista par rapport aux boîtes pourrait générer. Mais Microsoft a tout prévu. “L’essentiel des contrefaçons provient de l’utilisation des clés de volume”, explique le porte-parole de Microsoft, “on va mettre en place des mécanismes qui interdiront l’exploitation de ces clés à l’extérieur du domaine de l’entreprise.”

Une révolution dans le PC

La disponibilité de Vista en versions boîtes et sur les nouveaux PC n’arrivera que deux mois plus tard, en janvier 2006. Pour des questions d’organisation, donc. “C’est une décision que nous avons prise avec nos partenaires pour réussir un lancement mondial, toujours complexe”, explique le chef produit. “Nous voyons Vista comme une révolution dans le monde du PC. Notre objectif est le zéro faute, aussi bien au niveau du système que de son intégration. Nous aurions pu lancer Vista pour décembre ou même septembre, cependant nous ne voulons pas que nos partenaires le testent vite mais qu’ils le testent bien et qu’ils développent des produits de qualité autour.”

Ce sera donc après les fêtes de fin d’année. Au risque de faire perdre de bonnes affaires aux constructeurs et revendeurs pour qui la fin de l’année est propice à la consommation, notamment de matériel informatique. “La plupart des constructeurs considère que les saisonnalités se lissent de plus en plus dans le temps, les gens achètent un PC quand ils en ont besoin, pas seulement à Noël”, soutient Didier Burdinat. Même avec le déploiement de la haute définition? “Il est vrai que le phénomène de la HD va impacter Noël mais Windows XP Media Center sur les PC Viiv notamment est déjà capable de la supporter, c’est plus une question de récepteurs de la HD que de système.”

D’ailleurs, Microsoft se défend de chercher à faire un coup marketing en cette période de fin d’année. “Vista va se vendre et évoluer au fil de l’eau.” Les développements de Vista sont d’ailleurs décorrélés de ceux de Longhorn Server ou du module de gestion de fichiers WinFS qui conservent leur calendrier de sortie en 2007.

Didier Burdinat en profite pour confirmer que deux versions N, les Windows Vista exemptés du lecteur Windows Media Player réclamés par la Commission européenne, viendront compléter les cinq versions du nouvel OS destinées au marché européen.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur