Dailymotion : un avenir sous capitaux chinois ?

EntrepriseFusions-acquisitionsMarketingSocial Media
dailymotion-pccw

Orange s’apprêterait à céder 49 % du capital de Dailymotion au Hongkongais PCCW. L’opération valoriserait la plate-forme vidéo à 250 millions d’euros.

Une nouvelle piste asiatique se dessine pour Dailymotion. Orange, qui possède actuellement l’intégralité du capital de la plate-forme vidéo française, pourrait bientôt en céder 49 % au groupe hongkongais PCCW (télécoms, médias).

A en croire le Wall Street Journal, qui s’appuie sur les témoignages de sources dites “proches du dossier”, cette opération s’effectuerait sur la base d’une valorisation à environ 250 millions d’euros, dette comprise. Elle ouvrirait surtout des perspectives de développement à l’international, à l’heure où Dailymotion est confronté à une problématique de génération d’audience et de monétisation de contenus face au rouleau compresseur YouTube (propriété de Google).

Voilà plusieurs années qu’il est question d’une recomposition du capital pour accompagner l’expansion de la plate-forme. Au printemps 2013, les réserves des pouvoirs publics l’avaient emporté sur les négociations amorcées avec Yahoo. Le groupe Internet dirigé par Marissa Mayer visait une prise de participation à 75 % – et à terme, éventuellement 100 % – pour gagner en influence sur le marché européen. Mais Arnaud Montebourg, alors ministre du Redressement Productif, s’était fermement opposé à ce rapprochement.

Depuis lors, Orange est passé par la case Microsoft, mais s’est aussi entretenu avec Softbank ou encore Vivendi, à travers Canal Plus. Fin 2014, son P-DG Stéphane Richard avait effectué une tournée en Asie, entrant notamment en contact avec le conglomérat Hutchinson, propriété du milliardaire Li Ka-Shing.

C’est le fils cadet de ce même homme d’affaires qui dirige PCCW. Le groupe hongkongais trouverait en Dailymotion un poste d’investissement dans la lignée de ses activités médias comme nowTV (bouquets télévisuels payants), MOOV (musique en streaming) et Now.com (vidéo à la demande). D’autant plus que de tels services sont en pleine essor dans la région Asie-Pacifique, essentiellement sur mobile (le Japon constitue le 3e marché de Dailymotion, selon Les Échos).

Actionnaire d’Orange à 25,04 %, l’Etat français garde un œil sur le dossier. Et le discours d’Axelle Lemaire tranche avec celui d’Arnaud Montebourg. La secrétaire d’Etat au Numérique s’est déjà dite, à plusieurs reprises, favorable à l’arrivée d’un investisseur étranger pour soutenir le développement de Dailymotion hors des frontières de l’Hexagone. Il faut dire que la plate-forme, créditée d’une audience globale de 120 millions de visiteurs uniques par mois (comScore, 2014), est considérée comme une pépite de la French Tech.

Crédit photo : Gil C – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur