Dailymotion dénonce “un courant de pensée anti-Internet”, NKM répond fermement

Cloud

Les dirigeants de la plate-forme vidéos accusent les pouvoirs publics de passivité. La tension monte.

Nathalie Kosciusko-Morizet a prouvé qu’elle pouvait se montrer ferme en cas de pression. La secrétaire d’Etat à l’Economie numérique a sèchement répondu à un courrier signé par Martin Rogard et Guiseppe di Martino, respectivement directeur France et directeur juridique de Dailymotion.

L’équipe de direction de la plate-forme de vidéos en ligne Dailymotion accuse les pouvoirs publics de laxisme alors qu’un “courant de pensée anti-Internet” serait alimenté en France. Le ton est monté d’un cran lorsque cette correspondance est parue sur le site Internet du Figaro.

Dans un communiqué de presse transmis à l’AFP mercredi soir, Nathalie Kosciusko-Morizet a critiqué la prise de position de Dailymotion. Visiblement irritée, elle a précisé que Martin Rogard était “moins bien placé” pour lui faire la leçon et dénoncer un “soi-disant silence” de sa part.

 “A l’heure où internet est trop souvent et injustement mis en cause, comme un havre de brigands et de criminels, ou comme le responsable de toutes les faillites, les défenseurs d’Internet, de son bon usage, comme moi et, j’en suis sûr, comme Martin Rogard, feraient bien mieux de s’unir, plutôt que de polémiquer, on se demande bien pour le bénéfice de qui“, affirme Nathalie Kosciusko-Morizet.

Ambiance plombée

Il est vrai que l’ambiance est tendue actuellement entre les pouvoirs publics et les professionnels de l’Internet sur fond de débat portant sur le projet de loi Création et Internet qui instituerait la riposte graduée au nom de la lutte anti-piratage. Trois groupements Internet (Acsel, Asic, Geste) viennent de se prononcer publiquement pour un “moratoire” de ce texte.

Quelques semaines auparavant, Frédéric Lefebvre, le bouillonant député des Hauts-de-Seine et porte-parole de l’UMP, menait une attaque en règle contre les sites de diffusion de vidéo en streaming.

La récente plainte de Nadine Morano n’a fait qu’alimenter les braises. La secrétaire d’Etat à la Famille a décidé de saisir la justice après avoir repéré des insultes la concernant dans des commentaires déposés derrière les vidéos de Dailymotion.

A lire également : Dossier spécial Vnunet.fr : Loi anti-piratage : avis de tempête


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur