Dailymotion : “I want my MTV”

Mobilité

La plate-forme de stockage et de partage vidéo a signé un accord de distribution de contenu avec le réseau MTV, qui s’étend au niveau publicitaire.

Retrouvez du contenu issu de MTV Networks sur toutes les plates-formes vidéo…à l’exception de YouTube. Le 8 janvier, le groupe de communication Viacom, maison-mère du réseau télé orienté musique, clip vidéo et émissions “fun” pour les jeunes, a annoncé une série de partenariats pour distribuer ses contenus en mode numérique.

Pêle-mêle, dans la liste des plates-formes retenues, on trouve les initiatives américaines GoFish, Imeem, MeeVee et Veoh mais aussi le français Dailymotion. Les vidéos de la chaîne MTV et ses déclinaisons de musique thématiques (Base, Pulse, Idol) mais aussi de Game One (monde digital) et de Nickelodeon (chaîne jeunesse) vont se retrouver dans des espaces dédiées sur la plate-forme française.

Pour reprendre le groupe Dire Straits dans les années 80 qui a popularisé le réseau “music TV” à travers l’un de ses hits, c’est davantage le refrain “I Want my MTV” que “Money for nothing”. De manière singulière, l’accord se prolonge sur le front publicitaire : la régie publicitaire de MTV prend en charge sera en charge de la commercialisation des formats vidéo (“pre-roll ads”) tandis que celle de Dailymotion s’occupe des formats display et sponsoring.

Cela ne passe toujours pas entre Viacom et Google

Précédemment, Viacom avait signé des accords de syndication de contenus avec d’autres portails comme AOL, MSN, Bebo, Fancast (le nouveau service vidéo du câblo-opérateur américain Comcast) et Joost. 

Plus globalement, l’accord concerne toutes les ressources audiovisuelles de Viacom puisque la plupart des chaînes et autres entités de production et diffusion audiovisuelle se retrouvent dans la boucle (Comedy Central, Nickelodeon, VH1, CMT, Logo, The N, Spike TV, AtomFilms et GameTrailers).

Pourquoi YouTube fait figure de “mauvais petit canard” ? Rappelons qu’aux Etats-Unis, le groupe Viacom a initié en mars 2007 une action en justice à l’encontre de Google pour violation de droit d’auteur visant  la plate-forme vidéo acquise par le groupe Internet en octobre 2006.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur