Dailymotion : des remous dans la Net-économie

Régulations
Dailymotion Yahoo Net-économie

Les Net-entrepreneurs tendent à s’accorder sur la nécessité d’ouvrir le capital de Dailymotion à des investisseurs étrangers pour envisager une expansion de la plate-forme à l’international.

Si leurs positions diffèrent quant à l’ingérence du gouvernement français dans les négociations entre Dailymotion et Yahoo, les Net-entrepreneurs s’accordent sur la nécessité d’introduire des capitaux étrangers pour envisager une expansion à l’international.

Ils rejoignent globalement la position du président de l’UMP Jean-François Copé, qui estime que “Dailymotion a vocation à se développer à l’étranger, mais ne peut y parvenir sans partenaires extérieurs“.

Concerné au premier chef, le P-DG de Dailymotion Cédric Tournay manifeste sa déception face à ce blocage gouvernemental.

J’ai initié et soutenu ce projet, en accord avec Orange, notre actionnaire [à 100%, ndlr]”, déclare-t-il au Monde.fr, évoquant un environnement mondialisé où “nous devons, pour le bien de nos entreprises, faire des choix qui maximisent nos chances de succès sur le long terme.

Tout en rappelant que le premier marché de Dailymotion n’est pas la France, mais bien les États-Unis, qui représentent 35% du chiffre d’affaires.

Son propos se porte par ailleurs sur le caractère “enthousiasmant” du projet industriel qui se profilait avec Yahoo. Le groupe Internet américain cherchait en effet à faire de Dailymotion sa plate-forme de référence au niveau mondial.

Nous aurions conservé notre identité et continué à opérer notre activité de façon autonome“, assure Cédric Tournay, en réponse aux inquiétudes du député UMP Henri Guaino, qui estimait que “les Américains [dissoudraient] Dailymotion“.

Dans sa quête d’un partenaire étranger, le dirigeant indique avoir reçu, après l’arrêt des discussions avec Yahoo, “de nombreuses marques d’intérêt, du monde entier“.

Et d’en conclure : “Avec une croissance de 60% par an […], nous sommes profitables […]. Dans l’immédiat, nous allons faire le point avec notre conseil d’administration, pour passer en revue les opportunités stratégiques“.

Cofondateur de PriceMinister, Pierre Kosciusko-Morizet adopte un ton plus pessimiste : “Dailymotion n’avait plus le choix et devait se développer pour affronter la concurrence“.

Il assimile l’intervention d’Arnaud Montebourg à une “fermeture des frontières” et suggère à Rue89 que “les capitaux sont mondiaux aujourd’hui […]. Si on dit aux étrangers de ne pas investir, on ne pourra pas décoller“.

Et de mentionner l’exemple de PriceMinister, qui a vu son volume d’affaires tripler depuis 2010 et son passage dans le giron du groupe d’e-commerce japonais Rakuten.

Vivendi et Le Monde Libre intéressés par Dailymotion
Vivendi et la holding Le Monde Libre (détenue par Pierre Bergé, Xavier Niel et Matthieu Pigasse) auraient manifesté leur intention de racheter la part d’Orange dans le capital de Dailymotion, soit 100% des parts. Selon le Wansquare, Vivendi aurait formulé une offre jeudi auprès de Stéphane Richard, P-DG de France Télécom – Orange. Le Monde Libre lui aurait emboîté le pas, mettant toutefois sur la table un somme vraisemblablement inférieure à celle que proposait Yahoo.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien les enseignes du high-tech en France ?

Crédit photo : Denis Vrublevski – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur