Dailymotion va diffuser les vidéos musicales issues du catalogue d’EMI

Cloud

Dailymotion vient de signer un accord avec EMI, qui autorise la plate-forme française à diffuser les vidéos musicales d’artistes sous contrat avec la maison de disques.

Dailymotion vient de signer un nouveau partenariat avec la maison de disques EMI. La plate-forme française serait ainsi en mesure de diffuser, à partir de la fin mars, des clips et des vidéos d’artistes figurant au catalogue de la major.

Le catalogue d’EMI recense des chanteurs et groupes de musique comme David Guetta, Robbie Williams, Coldplay, Charles Aznavour, Iron Maiden, David Bowie ou Norah Jones.

Ces vidéos seront accessibles depuis différents canaux de diffusion mis en place par Dailymotion ces derniers mois, comme ses applications mobiles ou les chaînes de télévision du site Web français.

La plate-forme de partage de vidéos a déjà signé des accords de diffusion de ce type ces dernières années avec d’autres maisons de disques d’envergure comme Universal Music et Warner Music.

De son côté, en échange de la diffusion des clips et vidéos de ses artistes sur Dailymotion, EMI percevra un pourcentage du chiffres d’affaires de la plate-forme française issu de la publicité.

Aujourd’hui, Dailymotion estime que son site est visité par 65 millions de visiteurs uniques dans le monde et qu’un milliard de vidéos sont visionnées chaque mois. Et afin d’améliorer l’expérience utilisateur, Dailymotion teste depuis le début de l’année une nouvelle version de son player vidéo.

Warner Music ne fait plus confiance à Jiwa.fr
Le site de musique en ligne Jiwa.fr vient de recevoir une mauvaise nouvelle. Warner Music, un de ses principaux partenaires, vient de mettre fin à son contrat avec le service de diffusion de musique en streaming.

Jiwa.fr doit ainsi retirer le catalogue de la maison de disques de sa plate-forme, et ne pourra plus diffuser que des extraits de 30 secondes de morceaux de musique issus du catalogue de Warner Music.

Jiwa.fr n’aurait en effet pas payé à Warner Music les royalties que le service de musique s’était engagé à reverser à la major. Jiwa.fr avait en effet promis de payer à la maison de disques un minimum de 100 000 euros pendant 18 mois pour avoir le droit d’exploiter son catalogue sur sa plate-forme.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur