Dailymotion vient défier YouTube aux Etats-Unis

Mobilité

Selon ComScore, la plate-forme française de partage vidéos est l’un des
principaux challengers du service de Google sur son terrain de prédilection.

Difficile d’avoir raté le débarquement YouTube en France survenu en grande pompe la semaine dernière. Le service de partage vidéo de Google vient clairement marcher sur les plates-bandes du champion national Dailymotion. Mais on ignore plus souvent que l’inverse se produit également.

En avril dernier, le cabinet américain d’audience Internet ComScore a réalisé un classement spécifique Video Metrix portant sur six services vidéo, qui ne sont traditionnellement pas inscrits dans son Top 10 US video properties.

Il ressort que, parmi ce groupe d’acteurs alternatifs à YouTube, Dailymotion arrive en première position. Une double performance puisque Dailymotion affiche le plus grand nombre d’internautes qui streament des vidéos depuis sa plate-forme mais aussi parce que le temps passé pour chaque “streamer ” est supérieur aux autres prétendants (à l’exception de Veoh.com).

Dailymotion, premier alternatif aux Etats-Unis

Nombre de visiteurs “streamers”
(en million)
Minutes de stream par visiteur
Dailymotion.com 4,7 59,7
Metacafe.com 3,7 15,1
Break.com 3,1 16,8
Heavy networks
2,6 3,2
Revver.com 2,6 5,4
Veoh.com 1,8 104,2

Source : – comScore Video Metrix – Selected Video-Sharing Sites (April 2007) – Total U.S. ? Home/Work/University Locations

Comment expliquer cette percée ? Contacté par Vnunet.fr, Benjamin Bejbaum, co-fondateur de Dailymotion, trouve cette position naturelle compte tenu des efforts fournis pour être apprécié des internautes américains : tout d’abord, le service est bilingue (français-anglais) depuis son lancement en février 2005. ” La France ne représente que 45% de notre trafic global” , précise le Net-entrepreneur. Sachant que la plate-forme est désormais accessible en 13 langues. Le référencement du service sur les moteurs influe peu sur le trafic (seulement 12% des visites sur Dailymotion proviennent d’une requête moteur initiale).

Globalement, Benjamin Bejbaum estime que Dailymotion occupe la deuxième place mondiale pour le partage des vidéos. Mais, aux Etats-Unis tout comme l’Allemagne (les deux plus gros marchés), il reconnaît que la situation est plus tendue.

Néanmoins, un intérêt particulier est porté au marché américain. Depuis trois mois, une équipe de cinq personnes, située entre New York et Paris, se charge d’animer la page d’accueil de la version US de la plate-forme. Toujours dans un souci d’ouverture, le programme Motion Maker destiné aux “uploaders les plus accrocs” a été élargi aux internautes américains.

Dailymotion va rémunérer les contributeurs les plus actifs à la rentrée
Parmi les développements de la plate-forme de partage vidéo figure l’intégration d’une solution de filtrage afin d’identifier et d’écarter les fichiers présentant des problèmes de copyright. Mais Dailymotion souhaite également instaurer à la rentrée un système de rémunération pour les contributeurs les plus actifs. “Depuis cinq mois, nous développons notre régie en interne. Elle sera pleinement opérationnelle à la rentrée”, déclare Benjamin Bejbaum. Ce qui permettra de lancer un programme ” gagnant-gagnant” entre l’éditeur et ses membres les plus dynamiques. Ce système se traduira par un système de partages des revenus publicitaires en fonction du trafic généré par vidéo streamée.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur