Darty : Conforama jette l’éponge, FNAC confortée

BourseE-commerceEntrepriseFusions-acquisitionsMarketing
darty-conforama- jette-eponge-FNAC-confortée
2 0

Conforama annonce officiellement qu’il ne relèvera pas son offre sur Darty. Ce qui laisse la voie libre à la FNAC après une rude bataille.

Dans la bataille pour le contrôle de Darty, la FNAC a gagné son bras de fer contre Conforama. Mais les nerfs ont été mis à rude épreuve.

Steinhoff International Holdings, le groupe sud-africain qui détient l’enseigne Conforama, déclare forfait. Il ne relèvera pas son offre de 160 pence par action pour acquérir Darty.

L’offre était ferme et ne serait pas relevée. « Nous continuons de penser qu’à ce prix, Darty aurait été une excellente acquisition pour le groupe Steinhoff », précise le communiqué.
« Mais, à un prix plus élevé, la création de valeur pour les actionnaires, salariés et partenaires de Steinhoff ne sera pas suffisante ».

Alexander Nodale, P-DG de Conforama, précise dans le communiqué : « Notre offre finale, à 160 pence par action Darty, est le résultat des critères d’évaluation que nous utilisons pour toutes les acquisitions, retour sur investissement et création de valeur y compris. »

On l’a compris mais c’est mieux quand c’est dit : Conforama jette l’éponge. Ce qui conforte la FNAC dans sa position de repreneur de Darty.

Déjà hier soir, le groupe de distribution de produits culturels d’Alexandre Bompard se montrait victorieux. Sa dernière offre à 170  pence par action valorise Darty à hauteur de 1,16 milliard.

Tout en ajoutant qu’il disposait de garanties solides (« des engagements irrévocables ») émanant d’actionnaires de Darty.

FNAC est désormais en mesure de passer à 29,73% à 51,84% dans le capital du distributeur qui a développé sa notoriété avec le « contrat de confiance » pour ses clients.

Une participation majoritaire dans le capital qui lui permet de se mettre à l’abri.  Reste maintenant à boucler le dossier du rachat. Ce qui nécessitera notamment un examen du rapprochement FNAC-Darty devant l’Autorité de la concurrence en France.

Sur fond de turbulences liées aux velléités de Conforama, l’Autorité de la concurrence belge avait déjà donné son feu vert pour un mariage FNAC-Darty dès la mi-mars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur