Darwin : Apple suit l’exemple de Linux

Cloud
0 0

En rupture avec 20 années d’orgueilleuse autarcie, Apple publie Darwin, le code source constitutif du noyau de Mac OS X Server. En adoptant le modèle de Linux, la firme espère favoriser le développement de son système, qui allie selon elle la puissance d’Unix et la convivialité du Mac.

Critiqué pendant des années pour son attitude protectionniste concernant ses brevets de fabrication, Apple vient de créer la surprise à l’occasion de la sortie de Mac OS Server X (voir article suivant) en annonçant la publication du code source constituant la base de son nouveau système d’exploitation pour serveur.

Baptisé Darwin, ce dernier sera disponible gratuitement dans les semaines à venir. Les développeurs pourront le télécharger à http://www.apple.com/darwin. La première version inclut les couches fondatrices de Mac OS X Server, le micronoyau Mach 2.5 revu et corrigé par Apple, le système d’exploitation BSD 4.4 (Berkeley Systems Distribution) ainsi que les technologies clé d’Apple comme Apple Talk, le système de partitionnement de fichiers HFS+ et la base de données distribuée NetInfo.

Avec cette annonce, Apple devient le premier grand fournisseur de systèmes d’exploitations commerciaux à offrir ses codes sources et à baser sa stratégie de développement sur le modèle de l’Open Source. Le nom du code diffusé gratuitement illustre l’objectif d’Apple qui espère faire évoluer son système sur un modèle évolutionniste qui gardera le meilleur des modifications apportées.

Sur le site Darwin, les développeurs pourront ainsi télécharger régulièrement les dernières versions du code de Mac OS X Server. Apple animera aussi des forums pour guider et encourager les développeurs à améliorer le système. L’opération vise également à retenir les développeurs qui auraient été tentés de rejoindre la communauté Linux.

D’autres sociétés ont déjà adopté le modèle du code source ouvert. Linux est certainement l’exemple le plus symbolique de son efficacité. Mozilla, qui travaille pour Netscape, développe avec la participation de programmeurs du monde entier la version 5 de Communicator qui doit sortir au quatrième trimestre (voir édition du 7 décembre 1998). Le serveur Web Apache plébiscité sur Internet (voir édition du 29 janvier 1999) et adopté par le géant IBM est lui aussi en Open Source (voir édition du 21 octobre 1998).

Dans la même optique qu’Apple, Silicon Graphics serait sur le point de publier les sources d’Irix, son système d’exploitation Unix.

Pour en savoir plus :

* http://www.publicsource.apple.com.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur