Dassault Systèmes arbore une année 2012 florissante

Régulations
dassault-systemes

L’éditeur français de logiciels de création 3D et de modélisation Dassault Systèmes a vu son chiffre d’affaires croître de 9% en 2012 mais reste prudent sur les résultats attendus pour cette année.

Dassault Systèmes, référence mondiale des logiciels de création 3D et de gestion du cycle de vie des produits (PLM), a présenté des résultats supérieurs à ses attentes pour 2012 et précisé ses objectifs 2013.

Sur l’ensemble de l’exercice 2012, Dassault Systèmes a généré un chiffre d’affaires de 2,038 milliards d’euros en données non-IFRS, soit une progression de 14% par rapport à l’exercice précédent en données publiées et de 9% à taux de change constants, dont 1,853 milliard d’euros de revenus logiciels (+10% à devises constantes).

Sa marge opérationnelle est ressortie à 31,6 % et son bénéfice net par action (BNPA) a augmenté de 15% à 3,37 euros sur l’année, rapporte Silicon.fr.

Ces résultats dépassent les objectifs du groupe. En effet, la firme française avait déclaré l’automne dernier tabler sur un chiffre d’affaires annuel de 2,02 à 2,03 milliards d’euros, une marge opérationnelle d’environ 31,4% et un bénéfice annuel par action compris entre 3,30 euros et 3,35 euros.

Sur le seul 4e trimestre 2012, l’éditeur de logiciels a généré un CA non-IFRS de 568,2 millions d’euros, en croissance de 11 % en données publiées et de 8 % à taux de change constants, dont 515,5 millions d’euros de revenus logiciels (+9% à devises constantes). Sa marge opérationnelle trimestrielle est de 347 % et son BNPA de 1,02 euro (+17%).

L’éditeur a enregistré sa plus forte croissance en Asie, avec un CA non-IFRS 2012 en hausse de 14% à 560,3 millions d’euros. En Europe, où l’entreprise génère la majeure partie de ses revenus, le chiffre d’affaires a progressé 8% à 910,9 millions d’euros. Sur la zone Amériques, le CA de Dassault Systèmes a augmenté de 7% à 567,3 millions d’euros.

Si 2012 a été « une année record sur le plan financier » pour Dassault Systèmes, selon les termes de son directeur général Bernard Charlès, l’année 2013 pourrait pâtir « d’un environnement macro-économique qui reste délicat ».

Quoi qu’il en soit, l’entreprise s’est fixé un objectif de croissance de CA non-IFRS d’environ 5% à 7% à devises constantes, soit 2,06 à 2,09 milliards d’euros de revenus en 2013, dont 470 à 480 millions d’euros générés au premier trimestre (+5% à 7% hors effets de change).

——————————————————————————————————

Quiz : Etes-vous incollable sur la 3D ?

 

 

Crédit image : Copyright Graph-Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur