Dassault Systèmes se dit victime d’une violation de secret commercial

Cloud

L’éditeur français, expert en solutions 3D et PLM, accuse une filiale de Siemens d’avoir obtenu en toute illégalité un fichier clients protégé.

Dassault Systèmes se retrouve au centre d’une affaire présumée de violation de secret commercial. L’éditeur français spécialisée dans les solutions 3D et la gestion du cycle de vie des produits (PLM ou Product Lifecycle Management en anglais) a indiqué à travers un communiqué de presse qu’il soupçonnait son concurrent Siemens Product Lifecycle Management Software. Corroborant ainsi les informations diffusées le 4 juin dans un article du quotidien économique allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung.

“Après enquête, Siemens a reconnu avoir trouvé une liste où figuraient les noms de 3216 clients en Allemagne, en Suisse et en Autriche”, assure Dasssault Systèmes. “En dépit de la présence avérée de ces informations sur l’intranet de la société, Siemens n’a fourni aucun élément expliquant le fait que de tels secrets commerciaux aient été retrouvés chez Siemens PLM, ni sur l’exploitation dont ces informations sensibles auraient pu faire l’objet.”

Une situation délicate pour Siemens qui a restitué la liste de clients à Dassault Systèmes “avec l’assurance que toute copie de ce document serait détruite”. La firme mise en cause s’est également “engagée à respecter les secrets commerciaux” de l’éditeur français.

Des contacts début juin à propos de la liste

Selon Dassault Systèmes, les informations issues de ce fichier clients étaient “protégée” et Siemens Product Lifecycle Management Software les a obtenues de manière illégale. Peut-être lors d’un transfert d’un collaborateur.

De son côté, Siemens réfûte les accusations de violation du secret commercial. Interrogé par l’AFP, l’éditeur allemand de solutions PLM a déclaré que Dassault Système l’avait contacté “début juin” à propos de cette liste. Il assure “respecter les secrets commerciaux” de son concurrent. Un recours en justice de la part de Dassault Systèmes n’est pas exclu.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur