Data Center : Altitude Telecom renforce son offre d’hébergement en province

Cloud

Le prestataire, mi-opérateur mi-hébergeur, va ouvrir début 2007 un centre de
données de 2 000 mètres carrés dans l’Eure.

Altitude Telecom annonce le renforcement de ses activités d’hébergement avec l’ouverture d’un nouveau centre de données. Situé au Val de Rueil dans l’Eure, le data center de l’opérateur télécoms offrira plus de 2 000 mètres carrés d’espace dédié à l’hébergement et la colocation. “C’est un domaine que nous allons fortement creuser”, soutient David El Fassy, le directeur général adjoint du prestataire.

Si, en tant que fournisseur d’accès et opérateur, Altitude Telecom avait développé des offres d’hébergement dès la création de la société en 1995, la demande croissante en matière de centre de données oblige aujourd’hui l’opérateur à élargir ses capacités jusqu’à présent limitées à une salle de 200 m2 située à Mont Saint Aignan près de Rouen, siège social historique de l’entreprise. “Au-delà du transport de données, les sociétés ont de plus en plus de besoins en services de stockage d’information et de plan de reprise d’activité”, confirme le dirigeant.

Le nouveau centre répondra naturellement aux normes de qualité et de sécurité indispensables à ce type d’activités : arrivées électriques redondantes, groupes électrogènes de secours, onduleurs entre les deux, climatisation ad hoc, etc. “Le client peut exiger un serveur à double alimentation “, complète le porte-parole de l’opérateur. En termes de services, le futur centre offrira, en plus de l’hébergement mutualisé, des accès indépendants (à travers des box) aux clients 24 heures sur 24 et un service d’intervention humaine par les équipes techniques de l’opérateur normand.

Que ce soit pour relancer simplement un serveur ou effectuer des manipulations de maintenance, l’intervention distante pourrait se révéler très utile dans la mesure où le data center est située en dehors de l’Île de France. “Par l’autoroute A13, c’est tout droit et sans feux rouges”, plaisante David El Fassy pour mettre en évidence la facilité d’accès. “S’il est peut-être préférable d’être implanté sur Paris, il y a un vrai marché en province car il y a énormément de provinciaux qui n’ont pas envie d’effectuer le déplacement sur Paris.”

Enfin, le nouveau centre de données peut déjà s’appuyer sur les réseaux de France Télécom, Neuf Cegetel, Completel, sans oublier celui d’Altitude Telecom. D’autant que, pour David El Fassy, l’accès aux services d’un opérateur n’est pas un problème en soi. “C’est le client qui amène l’opérateur avec lui”, explique-t-il.

Ouverture début 2007

Ouvert dans les locaux d’une ancienne société de prestation en vidéo, le centre nécessite peu de travaux de réhabilitation. Dès la mi-octobre, le prestataire de services IP compte transférer sur son nouveau site la centaine de serveurs et la dizaine de baies qui occupent actuellement le centre de Rouen. L’ouverture commerciale effective du centre débutera en début d’année prochaine.

“L’objectif est de remplir les 2 000 m2 le plus rapidement possible “, souligne le directeur général adjoint. Un objectif qui n’est cependant pas visé avant fin 2008. “Mais cela peut aller très vite”, intervient le porte-parole,” avec certain projets de reprise d’activité, un client peut très bien nécessiter 400 m2 d’un coup.”

Altitude Telecom a déjà prévu le coup et dispose d’une capacité d’extension dans l’enceinte du nouveau site qui lui permettra, au besoin, de répondre rapidement aux demandes de la clientèle. A travers l’extension des activités centre de données, Altitude Telecom maintient son ambition de se situer à la troisième place nationale en tant qu’opérateur pour les entreprises derrière France Télécom et Neuf Cegetel.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur