Data center : Open Compute, le savoir-faire “démystifié” de Facebook

Cloud

A travers l’initiative Open Compute, la plate-forme communautaire et ses partenaires (AMD, Dell, HP et Intel) veulent vulgariser cette expérience “green IT” pour les centres de données.

Peut-on voir dans l’initiative Open Compute de Facebook une manière d’éteindre les critiques portées à son encontre par des associations écologistes comme Greenpeace ?

En publiant le design de ses serveurs et de son premier data center, Facebook veut prouver qu’il fournit des efforts pour respecter l’environnement.

Afin de contribuer au débat sur l’efficience énergétique, la société exploitant la plate-forme communautaire (600 millions de membres) propose de “partager la technologie sur-mesure” utilisée pour son premier centre de données dédié à Prineville (Oregon).

Nom de code de cette initiative “green IT” : Open Compute. Elle aurait permis de réduire sa consommation d’énergie de 40% et d’afficher un PUE* de 1,07 ( alors qu’il est de 1,5 pour ses autres installations). Tout en réduisant les coûts d’exploitation de 24 %.

Au cours des deux dernières années, Facebook et ses prestataires de développement auraient investi des “dizaines de millions de dollars” pour accroître les capacités data center.

“Nous lançons Open Compute, un forum animé par les utilisateurs pour partager nos conceptions et collaborer avec quiconque est intéressé”, explique Jonathan Heiliger, Vice-Président des opérations techniques chez Facebook cité dans le communiqué. “Nous pensons qu’il est grand temps de démystifier les principales dépenses d’une entreprise en ligne : l’infrastructure.”

Selon le Blog Data Center, les équipes d’ingénieurs de Facebook ont travaillé à la conception d’un serveur économe en énergie (à base de cartes mères Intel, processeurs Intel ou AMD).

Au final, cela devrait se répercuter sur l’ensemble du data center, bien qu’il soit alimenté par un fournisseur d’énergie exploitant des centrales à charbon jugées polluantes.

Les spécifications (techniques, électriques, mécaniques) et les innovations ont été développées en collaboration avec d’autres fournisseurs IT dont AMD, Dell, HP et Intel.

Elles concernent des éléments aussi divers que les cartes mères, l’alimentation électrique, le châssis de serveur, les armoires et l’alimentation électriques.

La division Data Center Solutions de Dell prendra en charge la fabrication des serveurs “compatibles Open Compute”.

Synnex prendra en charge leur commercialisation auprès de clients intéressés par la vision “centre de données” de Facebook.

* PUE ou Power Usage Effectiveness : indice permettant de déterminer l’efficacité énergétique d’un centre de données (source : Green Grid)

A voir sur le Blog Data Center :
Les photos data centers de Facebook
– Initiative “Open Compute” : La réaction de l’hébergeur français OVH


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur