Data center : TeleCity et Redbus fusionnent leurs activités

Cloud

Dans cette configuration, la nouvelle structure détiendrait une place prédominante sur le marché des centres d’équipements informatiques.

TeleCity Group et Redbus Interhouse ont entamé un processus destiné à fusionner leurs activités en Europe. L’objectif est de renforcer leurs positions sur le marché de l’hébergement d’équipements informatiques avec services associés au sein de centres de données.

La nouvelle structure affirme, sans fournir de données chiffrées, occuper la première place en Europe sur ce marché en termes de chiffre d’affaires, de nombre de clients et d’espace d¹hébergement géré. Mike Tobin et Carl Fry, respectivement PDG et directeur financier de Redbus Interhouse, ont été choisis pour diriger la nouvelle entité avec les mêmes fonctions.

Depuis sa création en 1998, Redbus Interhouse a monté un réseau paneuropéen de centres techniques (Londres, Paris, Milan, Francfort et Amsterdam) offrant de multiples prestations à ses clients : stockage, sauvegarde et restauration des données. Récemment, son centre parisien installé à la Défense s’est doté d’une technologie novatrice en termes d’accès : la biométrie par la reconnaissance de l’iris (voir édition du 7 octobre 2005).

Redbus recherche la rentabilité

Coté à la Bourse de Londres, le prestataire informatique affiche des résultats financiers mitigés avec un chiffre d’affaires de 16 millions de livres sterling et une perte nette de 8,1 millions de livres sterling sur l’année 2004. En revanche, le résultat d’exploitation s’améliore.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur