Data center : Twitter change d’urgence son plan de déploiement dans l’Utah

CloudDatacenters

Twitter comptait sur un nouveau centre de données dans l’Utah. Mais la société Internet a fait marche-arrière après avoir constaté des défauts chez le prestataire C7 Datacenters.

Les utilisateurs de Twitter connaissent bien la “baleine” qui s’affiche pour signaler que le service est indisponible.

Ces derniers mois, les équipes de développement du réseau social ont planché sur un plan visant à mettre à niveau l’infrastructure IT.

Elles avaient en projet d’implanter ces nouveaux serveurs chez C7 DataCenter dans l’État de l’Utah.

Coût de cette opération : 24 millions de dollars pour un contrat de 4 ans.

Mais tout ne se serait pas passé comme prévu selon Reuters.

La plate-forme de micro-blogging a finalement dû revoir ses plans en urgence et les déménager… en Californie.

Les serveurs auraient ainsi été migré à Sacramento chez Raging Wire.

Ce revirement serait lié à une série de problèmes avec C7, le prestataire qui devait accueillir les serveurs de Twitter dans son nouveau centre de données de Bluffdale.

Dans une contribution blog en date du 21 mars, un porte-parole de l’équipe technique de Twitter se contente simplement d’indiquer que la société Internet s’appuie sur plusieurs data centers.

Lors d’un échange d’e-mails avec Reuters, Michael Abbott, Vice-Président en charge de l’ingénierie chez Twitter, a déclaré pour sa part que “nous avons fait plus de travail pour mettre à niveau nos infrastructures au cours des six derniers mois que ce que nous avons fait dans les 4 années précédentes”.

Et d’ajouter que “Twitter dispose désormais de la capacité pour répondre à la demande croissante de ses utilisateurs.”

Michael Abbott s’est refusé à tout commentaire sur les mésaventures survenues avec son “futur-ex nouveau data center” dans l’Utah.

(lire la fin de l’article page 2)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur