Data centers : Sun s’associe au Code de conduite européen

Cloud

Le groupe IT américain affiche son soutien au projet d’un groupement visant à développer les centres de données en respectant l’environnement.

Le Code de Conduite pour les data centers est un document de référence en cours d’élaboration au niveau de l’Union européenne. Il définit une ligne à suivre pour développer des produits et services plus performants et respectueux de l’environnement pour ce type d’environnement informatique et réduire les coûts d’exploitation (notamment la facture énergétique).

En l’état actuel, il s’agit d’une démarche volontaire menée par les  acteurs de l’informatique mais la tentation est grandes pour les instances de l’UE de figer cette approche dans un règlement ou une directive. La version 1 du Code de Conduite pour les data centers avait été finalisée le 19 novembre (voir vidéo).

Cette initiative vient de recevoir l’appui d’un acteur de poids : Sun Microsystems. Le groupe IT américain s’est lui-même fixé des objectifs pour développer une approche “green IT” : en 2009, Sun compte réduire ses dépenses en électricité d’un million de dollars et diminuer les rejets de CO2 d’environ 11 000 tonnes par an en comptant sur ses data centers. Plus globalement, la société affiche sa volonté de réduire son empreinte carbone de 6% aux Etats-Unis.

Sun participe déjà à d’autres éco-programmes : Green Grid, Business for Innovative Climate and Energy Policy (BICEP), Global eSustainability Initiative (GeSI), Climate Savers Computing Initiative, Electronics Industry Citizenship Coalition (EICC) and the Corporate Leaders’ Group on Climate Change.

Le Code de Conduite pour les data centers est un document de référence en cours d’élaboration au niveau de l’Union européenne. Il définit une ligne à suivre pour développer des produits et services plus performants et respectueux de l’environnement pour ce type d’environnement informatique et réduire les coûts d’exploitation (notamment la facture énergétique).

En l’état actuel, il s’agit d’une démarche volontaire menée par les  acteurs de l’informatique mais la tentation est grandes pour les instances de l’UE de figer cette approche dans un règlement ou une directive. La version 1 du Code de Conduite pour les data centers avait été finalisée le 19 novembre (voir vidéo).

Cette initiative vient de recevoir l’appui d’un acteur de poids : Sun Microsystems. Le groupe IT américain s’est lui-même fixé des objectifs pour développer une approche “green IT” : en 2009, Sun compte réduire ses dépenses en électricité d’un million de dollars et diminuer les rejets de CO2 d’environ 11 000 tonnes par an en comptant sur ses data centers. Plus globalement, la société affiche sa volonté de réduire son empreinte carbone de 6% aux Etats-Unis.

Sun participe déjà à d’autres éco-programmes : Green Grid, Business for Innovative Climate and Energy Policy (BICEP), Global eSustainability Initiative (GeSI), Climate Savers Computing Initiative, Electronics Industry Citizenship Coalition (EICC) and the Corporate Leaders’ Group on Climate Change.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur