Data mobile : Huawei France veut soulager les réseaux et les batteries des smartphones

Cloud

Avec l’essor des smartphones, les opérateurs doivent gérer des surcharges de trafic données. Huawei pousse la solution logicielle Smart Signaling et prouver les bienfaits d’une configuration réseau intelligente.

En cas de congestion sur un réseau 3G, le bouc émissaire est souvent la bande passante disponible.

Selon Huawei, il manque surtout une gestion intelligente de la data du réseau face à l’énorme charge de signalisation de trafic des smartphones, source de saturation…

Pour éclaircir les enjeux, commençons par définir la notion de “signalisation”.

C’est le volume de messages qui circule entre le terminal (smartphone) et l’infrastructure réseau mobile (donnant lieu à des transmissions de données plus ou moins intenses en fonction de l’activité de data générée).

Ainsi, un iPhone sollicite un serveur Apple toutes les 10 à 15 minutes en cas d’inactivité. Mais dès qu’une personne utilise Twitter ou Facebook depuis le smartphone d’Apple, la cadence de signalisation s’accélère (entre 50 et 60 secondes).

Une montée en puissance fulgurante à multiplier par le nombre de détenteurs de smartphones qui exploitent simultanément leurs smartphones. On comprend aisément qu’elle peut mettre à plat des pans de réseaux mobiles.

Des opérateurs comme AT&T à New York ou 02 à Londres ont connu ce genre de désagrément.

Du côté de l’utilisateur, les états de signalisation a aussi des conséquences sur la performance de la batterie. Plus l’usage du smartphone s’intensifie, plus le niveau de signalisation augmente et plus la batterie est sollicitée.

La branche française de l’équipementier réseaux chinois vient de présenter une nouvelle solution logicielle pour apporter un peu plus d’intelligence réseau  : Smart Signaling Solution. Elle peut être installée au niveau de l’accès (sous l’antenne-relais).

Un remède à double effet. Côté opérateur, elle est censée améliorer la performance des réseaux (réduction de la charge réseau pouvant atteindre 40%).

Coté détenteur de smartphone, elle permet d’économiser les ressources batterie (entre 40 et 98%).

StarHub : l’opérateur-témoin de Huawei

Christian Paquet, Vice-Président France de Huawei, considère qu’un réseau opérateur doit être configuré en fonction du comportement des smartphones (iPhone, BlackBerry, smartphone HTC sous Android) mais aussi des usages plus ou moins intensifs du smartphone.

Michael Joly, Directeur Solutions de Huawei France, met en avant l’exemple de l’opérateur singapourien StarHub qui a testé en premier la solution Smart Signaling Solution sur son réseau HSPA+ (variante 3G).

Le déploiement de la solution pour la phase d’expérimentation, qui s’est échelonné sur une période courte de 4 mois, aurait permis à StarHub de réduire la signalisation de 56% sur le seul mois d’avril 2010.

Des arguments de performance que Huawei ne va pas hésiter à utiliser pour convaincre ses opérateurs mobiles clients (SFR et Bouygues Telecom en l’occurence).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur