Dataquest croit aux “serveurs légers”

Cloud

Le cabinet d’études prévoit une très forte croissance de ce type d’équipements dans les petites et moyennes entreprises.

Les PME auraient tendance à préférer l’achat de plusieurs machines peu coûteuses et spécialisées à celui d’un puissant serveur capable de tout faire. C’est là, une des principales conclusions d’une conférence organisée cette semaine à San Jose en Californie par le cabinet d’études Dataquest et portant sur l’avenir des serveurs d’entreprise.

Selon James Staten, analyste chez Dataquest, il apparaît nettement que “de plus en plus de services quittent le serveur central et sont pris en charge par des machines autonomes comme les routeurs ou les serveurs d’impression. On trouve ainsi un nombre croissant de boîtiers qui font office de serveur Web ou de “firewall”. ” D’après l’étude menée par le cabinet, la tendance est telle qu’il pourrait se vendre pour plus de 2 milliards de dollars de “serveurs légers” cette année (12 milliards de francs). Et ce marché devrait même dépasser celui des serveurs PC d’ici 2002.

Les “serveurs légers” (thin server en anglais) sont des appareils réseaux capables de prendre en charge une ou plusieurs fonctions habituellement gérées par un gros serveur. Leurs principales caractéristiques sont d’être manipulables avec un simple navigateur Internet et de tourner avec un tout petit système d’exploitation (de plus en plus souvent Linux). On peut facilement les installer et les mettre à jour. Selon James Staten, les “serveurs légers” promis à un bel avenir sont ceux qui fournissent des services Internet pour des petites entreprises ou des groupes de travail. Ils offrent l’accès à Internet et la messagerie et font office de firewall et de serveur HTTP. Selon Dataquest, le marché de ces “small business thin servers” atteindrait les 200 millions de dollars en 1999 (1,2 milliard de francs). Un autre modèle très prometteur est le NAS (Network Attached Storage) chargé de la sauvegarde des données. Selon Dataquest, il pourrait peser 10 milliards de dollars en 2002 (60 milliards de francs).

Mais en attendant, les fabricants doivent convaincre leurs clients. Pour Dataquest, il leur faut éviter de retomber dans le piège des Network Computers qui n’ont pas su s’imposer faute de standard. Il est vrai qu’aujourd’hui la plupart des “serveurs légers” ont des processeurs, des OS et des interfaces très différents.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur