David Guetta plus influent que Bernard Arnault ?

Marketing

Le DJ star David Guetta, chez nous, serait-il plus influent que Bernard Arnault et François Hollande ? C’est en tout cas ce que l’on pourrait croire en consultant le premier classement InfluencePanel, un nouveau service de mesure de l’influence… sur les réseaux sociaux.

Le DJ star David Guetta, chez nous, serait-il plus influent que Bernard Arnault et François Hollande ? Norman et Cyprien ont-ils davantage d’influence que Jamel et Laurent Gerra ? C’est en tout cas ce que l’on pourrait croire en consultant le premier classement InfluencePanel, un nouveau service de mesure de l’influence… sur les réseaux sociaux.

Sorte de baromètre « Nielsen/Alexa des influenceurs », il identifie « les marques/personnalités/médias les plus influents sur les réseaux sociaux en France », parmi les 400 000 que recense la base de données de l’agence interactive, en fonction de leur indice d’influence, appelé « iRank ».

Où l’on apprend au passage qu’en France, parmi les 100 premiers influenceurs sur YouTbe, Dailymotion, Facebook et Twitter, les marques pèsent plus lourd que les médias (39% contre 18%). Traduction : Lacoste, Dior ou Vuitton sont davantage suivis que Le Monde ou NRJ…

Mais les uns et les autres demeurent toutefois moins influents que des « personnalités » (43%), parmi lesquelles : le footballeur Samir Nasri, le chanteur Matt Pokora, les humoristes Omar et Fred, le groupe de rap Sexion d’Assaut, et l’indétrônable David Guetta.

Bien sûr, dans une version payante accessible depuis le site InfluencePanel.com, les résultats sont présentés sous forme de tableau interactif, permettant par exemple de visualiser le classement d’un secteur choisi, ou encore de s’intéresser seulement aux médias, aux marques ou aux personnalités.

Ainsi découvre-t-on que Vogue France est la marque qui obtient le meilleur taux d’engagement sur Facebook et totalise le plus grand nombre d’abonnés à son compte Twitter. Mais aussi que Samir Nasri a plus de followers qu’Eden Hazard sur Twitter.

Les courbes de consultations de vidéos sur YouTube ou Dailymotion intéresseront surtout les agences digitales et autres community managers, premières cibles de cette nouvelle offre. Celle-ci peut être testée gratuitement, dans une version limitée, pendant 48 heures. Puis elle nécessite un abonnement de 190 euros HT par mois. Parce qu’elle le vaut bien ?

 

 

Crédit image : Copyright Andrii Kondiuk-Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur