Base de données dans le cloud : IBM va se reposer sur Compose

CloudEntrepriseFusions-acquisitionsGestion cloud
ibm-compose
2 4

IBM acquiert l’éditeur californien Compose expert en Database-as-a-Service (DBaaS).

Un an après l’acquisition de Cloudant, IBM s’intéresse à un autre spécialiste de la gestion de bases de données dans le cloud.

Big Blue annonce l’acquisition de Compose, tout droit sorti du célèbre incubateur de la Silicon Valley Y-Combinator. Le montant de la transaction n’a pas été communiqué.

L’éditeur va rejoindre le Cloud Data Services group d’IBM mais il conservera ses locaux situés entre San Matteo (Californie) et Birmingham (Alabama).

Créé en 2010, Compose édite des solutions de type DBaaS (acronyme de Database as a Service) pour gérer des bases de données dans le cloud. Elle recense 3600 clients dans le monde.

Suite à cette acquisition, Compose devrait consolider son offre. « En rejoignant IBM, nous aurons l’occasion d’accélérer le développement de notre plateforme de base de données et d’offrir encore plus de services et de soutien à nos équipes dev’ « , a déclaré Kurt Mackey, CEO co-fondateur de Compose, dans un communiqué.

La société californienne portait initialement le nom de MongHQ, en référence au type de base de données qu’elle supportait exclusivement (MongoDB). Elle a ensuite étendu son offre autour de Elasticsearch, RethingDB, Redis et PostgreSQL.

A travers ses technologies DBaaS incluant des dimensions d’automatisation, de provisioning et de monitoring, Compose souhaite que les développeurs d’apps mobiles et de services Web ne se prennent pas la tête avec la gestion de leurs bases de données.

Le service inclut des fonctions d’analyse prédictive, de redondance et de protection (relatives au stockage et aux failover). Les bases de données peuvent être hébergées – au choix de l’utilisateur – sur Amazon Web Services, DigitalOcean et SoftLayer (IBM).

« En tant que développeurs, nous savons comment il peut être difficile de gérer à l’échelle les bases de données, ce qui est exactement pourquoi nous avons construit Compose – pour retirer ce fardeau de nos clients et leur permettre de revenir à l’ingénierie qu’ils aiment« , explique Kurt Mackey.

En 2014, Compose a introduit Transporter, un  outil open source pour accompagner les entreprises dans le déploiement de socles IT prenant en compte les capacités et le potentiel de chaque base de données.

Depuis le démarrage de ses activités, Compose a levé 6,4 millions de dollars en deux tours auprès de six investisseurs dont les fonds Trinity Ventures, Data Collective, SV Angel, Lerer Hippeau Ventures et Webb Investment.

D’autres start-up ont investi le segment DBaaS comme Redis Labs, Qbox ou Instaclustr. En juin, l’opérateur télécoms américain CenturyLink a jeté son dévolu sur Orchestrate (montant d’acquisition estimé entre 10 et 12 millions de dollars).

Compose_IBM


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur