De l’informatique aux gadgets électroniques

Mobilité

Le Consumer electronics show (CES) 2001 de Las Vegas voit le triomphe des périphériques, même si le PC reste central, comme l’ont rappelé Craig Barrett et Bill Gates. Un air de WinTel donc, pour un CES avec toujours son lot d’annonces et de présentations de nouveaux produits. Gadgets ?

Gates et Barrett, Microsoft et Intel, Windows et Intel : en un mot WinTel, comme certains ont surnommé un couple qui semble inséparable. C’est le DG d’Intel qui a inauguré le bal à l’occasion d’un discours vendredi 5 janvier au soir lors de l’édition 2001 du Consumer electronics show (CES) à Las Vegas. Pour sa première apparition à l’événement, le patron du fondeur exprime d’emblée son point de vue : “C’est un vaste univers numérique. Et quand on regarde au centre de cet univers numérique, le point qui correspondrait au foyer à l’origine du Big bang, c’est vraiment le coeur du PC.” Craig Barret poursuit : “(…) le PC est au centre de tout cela et nous ajoutons des quantités de périphériques rattachés au PC.” La comparaison est discutable, mais l’idée est bien là : le PC au centre, les périphériques autour. Rien de révolutionnaire, sauf quand c’est Intel qui fabrique les périphériques en question. Ainsi la firme de Santa Clara a présenté au CES non seulement un lecteur MP3, mais aussi une Web tablet et un Chat Pad (voir édition du 2 janvier 2001).

Le PC, centre de contrôle des périphériques

Le point commun reste bien entendu le PC, mais désormais la liaison des périphériques s’effectue par un réseau domestique sans fil, installation à l’honneur cette année. Ainsi, les périphériques montrés par Intel étaient reliés par la voie des airs… à un PC équipé du dernier processeur d’Intel, le Pentium 4, “créé pour gérer plus vite les riches contenus multimédia”, comme s’est plu à le rappeler Craig Barrett. De son côté, Bill Gates est intervenu pour présenter la très attendue X-Box (voir édition du jour). L’architecte en chef de Microsoft définit le PC comme le “centre de contrôle, l’endroit où l’on peut éditer l’information, la communiquer à des amis,” mais il n’oublie pas pour autant les périphériques. Ainsi, aidé d’un assistant, Bill Gates a transféré une liste de morceaux de musique sur le Windows Media Player pour les transférer sur une carte CompactFlash puis les jouer sur un autoradio, un PC de poche, une chaîne hi-fi… Microsoft consacre une partie de son initiative .Net aux véhicules dans lesquels la société de Bill Gates entend bien s’imposer.

Parmi les autres annonces de Microsoft, on retiendra le lancement de l’offre UltimateTV, qui permet aux Américains de s’équiper d’une set top box, entre magnétoscope numérique, télévision interactive, et accès Internet. Le package comprend un accès à la télévision “live”, avec possibilité d’enregistrer deux chaînes à la fois, un accès Internet et l’abonnement aux programmes DirecTV en option. La partie logicielle est assurée par Microsoft, tandis que Thomson et Sony s’occupent du matériel. Sony justement, présent avec tous les autres industriels du secteur au CES, a notamment dévoilé un écran sans fil, pour regarder la télévision ou surfer sur Internet.

Des achats sur Internet via un PDA

Toujours du côté du sans fil, Palm était à l’honneur avec une démonstration remarquée faite par son CEO, Carl Yankowski, d’une transaction effectuée depuis un appareil du même nom. Sa carte bleue insérée dans son Palm, le patron de la société aux PDA a effectué quelques menues emplettes sur le Net. “Les ordinateurs de poche tout comme les téléphones mobiles et les ordinateurs portables ont brisé les chaînes qui nous attachaient à nos bureaux,” a-t-il estimé en différenciant son discours de ceux d’Intel et de Microsoft.

Parmi les autres présentations, signalons une nouvelle solution de stockage chez Iomega. Baptisée “Peerless”, elle se compose d’un lecteur externe intégrant des disques de 5, 10 et 20 Go. Toujours dans le stockage, TDK a annoncé s’être allié à Mitsubishi, Plextor ou encore Calimetrics, autour de la technologie MultiLevel recording qui doit permettre de graver 2 Go sur un CD, au lieu des 700 Mo aujourd’hui. Malheureusement, les graveurs actuels ne supporteront pas le format. Pas de graveur, mais un disque dur de 20 Go dans le juke-box présenté par Compaq. Relié à Internet, il en lit les stations radio et peut afficher sur une télévision les titres des chansons. Un appareil proche d’autres produits que des concurrents vendent sous d’autres appelations… Le PC devient tour à tour chaîne audio, lecteur de DVD, console de jeu.

L’électronique grand public en plein boom

Qu’on se rassure, si le marché des PC semble s’essouffler, celui de l’électronique grand public est en pleine forme : les ventes d’appareils électroniques des fabricants aux revendeurs devraient approcher les 100 milliards de dollars en 2001 selon les chiffres de la Consumer electronic association, qui parraine le CES. En 2000, les ventes avaient dépassé les 90 milliards de dollars, 10 % de plus qu’en 1999. Voilà qui explique sans doute l’attrait des fabricants informatiques pour ces “gadgets”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur