De meilleurs caches pour accélérer le Web

Cloud

Plusieurs grands éditeurs de logiciels veulent faire adopter un standard de gestion de cache qui permettra d’accélérer le téléchargement des pages Web.

La société Inktomi, spécialisée dans le développement de technologies Internet (moteurs de recherche, gestion de cache… ), vient d’annoncer la création d’un groupe de soutien afin de pousser les fournisseurs d’accès Internet à adopter le standard Web Proxy Autodiscovery Protocol ou WPAD. Plusieurs ténors de l’industrie dont Microsoft, Sun et RealNetworks y participent qui entendent aussi imposer ce standard.

La mise en place de caches Internet implique de dupliquer une ou plusieurs fois des pages HTML et les autres fichiers associés (base de données, multimédia… ) afin de les rendre plus rapidement accessibles. Cette technologie est intéressante pour surfer plus vite sur le Net mais elle présente un risque : il peut arriver qu’on télécharge la copie d’une page qui a été mise à jour et qu’on accède ainsi à une information obsolète.

Les fournisseurs de services en ligne aiment néanmoins avoir recours au cache afin de mieux répartir le trafic sur leurs sites. Selon Inktomi, le nouveau standard permet une mise en oeuvre plus facile de serveurs caches pour les fournisseurs de services et se traduit par une plus grande transparence d’utilisation pour les internautes (limitation des pages obsolètes). Le WDAP prévoit des fonctions avancées comme la localisation du cache le plus proche et le plus à jour. Il a déjà été intégré dans la bêta d’Internet Explorer 5 de Microsoft. RealNetworks prévoit quant à lui de le prendre en compte dans ses logiciels de streaming. Les fichiers RealAudio et RealVideo pourront ainsi être gérés automatiquement par les caches WDAP.

Inktomi a soumis ses spécifications au forum Internet Engineering Task Force qui devrait rendre son avis en début d’année prochaine. La partie n’est pas gagnée car de nombreux acteurs de la communauté Internet pensent que l’amélioration du trafic Internet passe exclusivement par une augmentation physique de la bande passante.

Pour en savoir plus : http://www.inktomi.com.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur