De nouveaux portables pour l’entreprise

Mobilité

Les constructeurs d’ordinateurs portables semblent s’être donnés le mot pour tous présenter en l’espace de quinze jours leurs nouveaux PC nomades. Caractéristiques communes à tous ces modèles : la généralisation du Pentium III Mobile sur le haut de gamme avec lecteurs de DVD et écrans TFT de grande taille. Revue de détail.

Outre le côté technique, beaucoup de services sont communs aux constructeurs de PC portables. Tous proposent des garanties supplémentaires (sur site ou retour atelier), du conseil sur les configurations ou encore des contrats de maintenance conjoints avec des sociétés spécialisées. Ces mêmes sociétés sont aussi mises à contribution pour l’administration à distance ou la télémaintenance des ordinateurs portables. Les constructeurs dans leur grande majorité ne souhaitent pas développer eux même ce type d’activités et préfèrent faire appel à des partenaires auxquels ils apportent leurs cautions auprès des grands comptes et petites entreprises. Pour l’instant l’effort des constructeurs vers les entreprises portent plus sur le coté financier (Location avec option d’achat, solution de remplacement du parc à date donnée, mode de financement plus en rapport avec les demandes des PME-PMI) que sur les aspects purement logiciels qu’ils délèguent bien volontiers. Car avant de choisir un logiciel, il faut déjà que les prescripteurs choisissent leurs produits et c’est là que se trouvent leur intérêt immédiat.Paradoxalement, la plupart des configurations portables que nous allons détailler ne proposent pas de connexion réseau en standard. Il faudra donc ajouter le prix de l’option à celui du portable… En revanche, tous les constructeurs incluent dans leur boîte un coupon pour passer gratuitement à Windows 2000 (voir édition du 1er février 2000), pour les machines équipées de NT 4.Toshiba a présenté sept nouveaux portables, dont une majorité est destinée à l’entreprise. Tout en haut de l’offre de Toshiba, on trouve désormais le Tecra 8100 dans lequel a été incorporé les nouveaux Pentium III 600 et 650 MHz utilisant la technologie SpeedStep d’Intel (voir édition du 3 janvier 2000). 64 Mo de mémoire vive, disque dur de 6 et 12 Go, lecteur de CD 24x ou de DVD 6x et écran TFT de 14,1 pouces, ces portables sont à même de concurrencer beaucoup de modèles de PC de bureau. Il n’y que les prix qui restent très loin de ceux des desktops avec des tarifs s’étalonnant de 27 000 à 33 690 francs HT. Deux nouveaux Portégé apparaissent aussi au catalogue : le 7140CT et le 7200CT. Si le premier n’innove pas vraiment, le 7200 CT, on trouve un Pentium III SteedStep à 600 MHz et un disque dur de 12 Go. Tout deux sont équipés d’un écran de 13,3 pouces à matrice active. Le 7140CT est facturé 26 000 franc s HT tandis que le 7200CT est vendu 30 000 francs HT avec Windows 98. Pour obtenir ces machines avec Windows NT 4 ou Windows 2000, il faudra rajouter 690 francs HT. Toujours pour l’entreprise, les Satellite Pro 4280 et 4320 sont un peu les équivalents des nouveaux Portégé mais en plus volumineux et lourds. Pentium III à 500 et 600 MHz, écrans 13,3 ou 14,1 pouces en matrice active, lecteur de DVD 6X pour le 4320, là encore ces portables offrent un équipement complet digne d’un modèle de bureau. Ils sont proposés entre 20 000 et 25 690 francs HT suivant les options.La gamme de portables Dell a suivi sensiblement la même évolution que celle de Toshiba. D’un coté on trouve le nouveau Latitude CPX H450GT, avec un Pentium III cadencé à 450 MHz, un écran 14,1 pouces TFT et des options paramétrables comme c’est la coutume chez Dell (mémoire vive, taille du disque dur, lecteur de CD ou de DVD, système d’exploitation). Pour un modèle équipé de 64 Mo, d’un lecteur de CD-Rom 24X et d’un disque dur de 4,3 Go, il vous en coûtera 15 490 francs HT. Plus haut dans le gamme du constructeur américain se situent désormais les Inspiron 5000 et 7500. On retrouve tout en haut le nouveau Pentium III SpeedStep à 600 MHz, mais on peut aussi choisir un Pentium III “traditionnel” à 500 MHz. Ecran 15 pouces pour le 5000 et 15,4 pouces pour le 7500, ces portables intègrent en outre des disques dur de 6 et 12 Go ainsi qu’un lecteur de CD-Rom 24x ou de DVD 6x. Là aussi, les tarifs sont fonction de la configuration choisie mais sachez que pour un Inspiron 5000 doté d’un Pentium III à 600 MHz, de 64 Mo de Ram et d’un disque dur de 6 Go, la facture s’élèvera à 16 490 francs HT. A noter que pour le moment, contrairement aux Etats Unis, aucune annonce officielle n’a été faite sur la disponibilité de Linux comme système d’exploitation à la place de Windows 98 ou 2000. Néanmoins Dell France indique qu’une telle proposition devrait arriver dans les semaines à venir.Chez Compaq les nouveautés se nomment Prosignia 170 et Armada E500. le Prosignia 170 n’est qu’une évolution des Prosignia 150 et 165 dont il se différencie par son processeur Pentium III cadencé à 450 MHz et un équipement vidéo plus performant (nouveaux contrôleur graphique ATI 8 Mo partagé et lecteur de DVD en option). Avec une gamme de prix débutant à 16 450 francs et culminant à 27 100 francs HT, les nouveaux Armada E500 offre le choix du processeur (du Pentium II à 366 MHz jusqu’au Pentium III cadencé à 500 MHz) ainsi qu’une large gamme d’écrans (de 12,1 à 14,1 pouces, tous en matrice active) et de périphériques. A noter que tous ces portables embarquent 64 Mo de mémoire vive.IBM aussi a rafraîchi son offre de portables. Pour la petite bureautique, les ThinkPad i Series 1400 utilisent le Celeron cadencé à 466 MHz et 64 Mo de mémoire vive. De 12 430 francs HT pour un modèle avec un disque dur de 6 Go, un lecteur de CD-Rom 24x et un écran de 12,1 pouces les prix montent jusqu’à 15 476 francs HT pour une machine équipée d’un écran plus grand (14,1 pouces), d’un lecteur de DVD 10x et d’un disque dur de 6,4 Go. Plus haut dans la gamme de Big Blue, le ThinkPad 600X est décliné en neuf versions avec des processeurs Pentium III cadencés entre 450 et 650 MHz. Si seuls les modèles à 650 MHz bénéficient de la technologie SpeedStep, le reste de la gamme est assez identique. Pour chaque processeur, deux modèles sont proposés : soit avec lecteur de DVD et Windows 98SE, soit avec un lecteur de CD-Rom et Windows NT. Tous intègrent un écran TFT de 13,3 pouces, 64 Mo de mémoire et un disque dur de 12 Go (6 Go sur le 450 MHz). Coté tarifs on va de 29 950 à 39 400 francs HT suivant les options. Enfin, IBM se lancent sur le marché des “portables de bureau” avec les ThinkPad 390X. Dotés d’un écran à matrice active TFT de 14,1 ou 15 pouces, ces portables se destinent plus à une utilisation bureautique sédentaire qu’à un usage exclusivement nomade. Pentium III à 450 et 500 MHz (donc sans SpeedStep), lecteur de CD-Rom 24x et disque dur de 12 Go, ces ordinateurs intègrent aussi un modem 56K et des enceintes Altec Lansing. Les prix s’étendent de 24 900 à 28 700 francs HT.Pour finir cette revue de détail, citons l’Omnibook XE2 de Hewlett Packard. Ce portable très bien équipé embarque au choix un Pentium III à 450 ou 500 MHz, un disque dur de 4,8 ou 6 Go, un écran 12,1 ou 14,1 pouces en matrice active ou passive et enfin un lecteur de CD-Rom 24x ou de DVD 6x. Le modèle à 450 MHz est facturé 15 990 francs TTC alors que celui à 500 MHz coûte 4 000 francs de plus soit 19 990 francs TTC.Pour en savoir plus : * Le site du Toshiba* Le site de Dell* Le site de Compaq* Le site d’IBM* Le site de Hewlett Packard* Le site de Sony


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur