De nouveaux PowerBook en préparation ?

Mobilité

Le Web croule sous les prédictions de l’apparition imminente d’une nouvelle génération de PowerBook Titanium d’Apple. L’indice le plus probant serait l’indisponibilité de la machine dans les délais habituels sur l’AppleStore, le magasin en ligne de la firme. Les doutes demeurent sur l’accroissement des fonctionnalités, mais les utilisateurs déplorent la piètre qualité de la peinture de l’actuel modèle. Une raison de changer la machine ?

De trois à cinq jours d’attente pour le PowerBook G4 en titane, alors que la machine pouvait être obtenue en deux jours au grand maximum… aux Etats-Unis. Voilà l’indice ténu qui mobilise les commentateurs et les aficionados de la marque à la Pomme depuis peu sur le Web, alors même que l’on attend un modèle plus puissant du portable G4 de la firme depuis des semaines (voir édition du 29 avril 2002). La rumeur disait en effet du TiBook (voir édition du 10 janvier 2001), comme l’appellent familièrement ses utilisateurs, qu’il devait passer à deux processeurs ou parvenir au gigahertz depuis le mois de juillet. Les dernières prédictions sont moins précises : si le gigahertz est encore une fois évoqué, il se dit surtout que certaines caractéristiques pourraient rester inchangées, comme l’absence de Superdrive (le lecteur optique DVD-R) à panneau de chargement frontal automatisé. Le boîtier du portable professionnel d’Apple serait en effet trop fin pour qu’un lecteur de ce type lui soit adapté. Pioneer fabrique ces lecteurs optiques pour Apple, mais aucune information sur la disponibilité d’un modèle d’une finesse suffisante n’a pour le moment été relayée. Greg Joswiak, l’un des responsables du marketing du matériel de la firme de Cupertino, a précisé à News.com que les machines seraient mises à jour dès qu’un modèle de lecteur optique serait disponible. L’annonce de portables PC disposant de ce lecteur a été réalisée le mois dernier. Aucune information sérieuse ne vient toutefois crédibiliser la rumeur.

Aucune fuite ne semble avoir non plus été organisée à propos d’une éventuelle intégration de la technologie Bluetooth. Reste qu’Apple a bien besoin d’une mise à jour de sa machine : ses ventes de portables PowerBook ont chuté de manière vertigineuse sur son dernier trimestre fiscal (tout comme les ventes de PowerMac), qui a surtout vu une bonne tenue des ventes d’iBook, son modèle d’ordinateur nomade grand public. Celui-ci pourrait faire également l’objet d’un rafraîchissement pour suivre l’éventuelle montée en cadence du modèle haut de gamme. La date du 5 novembre 2002, largement évoquée sur l’Internet, pourrait donc être utilisée par Apple afin de se mettre en ligne de bataille pour la saison des fêtes de fin d’année.

Titane et traces de doigts…

Le TiBook est considéré majoritairement par ses utilisateurs comme l’un des meilleurs portables qu’Apple ait jamais réalisés. Les sites spécialisés sont surchargés de témoignages soulignant les qualités de la machine, malgré sa grande fragilité dans le temps, tant au niveau de ses charnières que de la peinture qui la recouvre. “La peinture du Ti PowerBook est notoirement non fiable”, s’exclame un utilisateur sur le forum de l’assistance en ligne d’Apple, qui décrit par le menu les problèmes chimiques que connaît le revêtement de la machine. “Qu’est-ce qui a amené à cette situation ? Hé bien, selon la petite histoire, SJ (Steve Jobs, le patron d’Apple, Ndlr) n’a pas aimé le fait que le Titanium brut laisse des traces de doigts sur l’enveloppe du PowerBook. De sorte que la peinture a été adoptée comme solution.”

Et de détailler les erreurs induites par l’adoption d’une couche de couleur sur le substrat de fibre de carbone et de titane (voir édition du 26 janvier 2001). Une électrolyse se produirait à l’angle du repose?mains et la réaction entraînerait un effritement de la peinture. Le coup de gueule vient à point : selon son auteur, un spécialiste des métaux, ce sont la mauvaise préparation du substrat, l’utilisation de matériaux de mauvaise qualité et les temps de séchage trop courts qui entraînent l’apparition de ce défaut. Clairement un défaut de fabrication, selon lui. Le lancement d’une mise à jour pourrait être le bon moment pour améliorer le procédé utilisé par Apple. Sa machine, qui passe pour être la Rolls des portables, mérite ce traitement de faveur.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur