De subtiles différences entre Carbon et Cocoa

Cloud

Les deux environnements les plus avancés de Mac OS X ne réagissent pas exactement de la même manière. Lors d’un glisser-déplacer d’une sélection de texte, la différence est bien visible. Des détails permettent de savoir dans quel environnement on se trouve… Comparaison.

Mac OS X permet de révolutionner le monde Mac sans que cela ne se voit trop. Ainsi, les anciennes applications fonctionnent de manière satisfaisante dans l’environnement Classic, à condition d’avoir paramétré correctement le système. Certainement pas une mince affaire pour les néophytes. Reste que cet environnement montre clairement sa filiation à l’ancien OS. Mais Carbon et Cocoa ont également leurs différences, presque imperceptibles (voir édition du 26 décembre 2000). Carbon, c’est l’environnement transitoire. Celui qui sera sans doute le plus utilisé dès l’automne prochain et pendant longtemps, quand la majorité des grandes applications au goût de Pomme auront été portées. Sont dans ce cas les AppleWorks, Microsoft Office et autres produits Adobe, pour ne prendre que ces exemples. Certains plus tôt que d’autres. Cocoa, c’est l’environnement dans lequel se retrouveront toutes les grandes applications issues du monde Unix, plus celles qui seront développées pour profiter de toutes ses fonctionnalités.

Pas de flèche sous Cocoa

Mais le portage des programmes sous Carbon, s’il leur permet de profiter des grandes avancées du système dans le domaine de la protection de la mémoire et du multitâche – ce qui devrait permettre de s’assurer une utilisation plus plaisante des Mac – amène à des comportements différents de ceux de Cocoa. Le plus visible est la fonction de glisser-déplacer d’un texte ou d’un objet, dont le fonctionnement diffère considérablement d’un environnement à l’autre, et qui peut troubler les utilisateurs expérimentés du Mac. Le fonctionnement “antique” dans Mac OS veut qu’on sélectionne le texte à déplacer, que le curseur se transforme en flèche et qu’il suffit alors de cliquer en maintenant le bouton de la souris pour glisser-déplacer la sélection où l’on veut. C’est ainsi que fonctionne cette commande sous Carbon. Mais dans Cocoa, la différence imperceptible peut dérouter : le curseur ne se transforme pas en flèche ! Le texte reste bien surligné. Que faire ? Maintenir le curseur sur la zone sélectionnée quelques millisecondes ! Le texte devient alors légèrement plus “gras” : vous pouvez désormais le faire glisser ! Dans le navigateur Omniweb, tout en Cocoa, la réaction est encore plus intéressante : le texte sélectionné n’apparaît pas en entier. Seule la première ligne apparaît, suivie de points de suspension. Le texte est pourtant bien là ! Mais d’autres subtilités sont à découvrir. Les trésors de réactions de l’interface ne manquent pas et gageons que dans six mois, des petites merveilles nous feront dire encore : “Ah, ils ont aussi pensé à cela :!”Pour en savoir plus :Le site de l’Omnigroup (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur