Décalé IT : “Internet, un don de Dieu ?” Après la French Tech, la François Tech

Régulations
pape-francois-internet-don-dieu-medias-sociaux

Le pape François pose vraiment la question : “Internet est-il un don de Dieu ?”. Cela ouvre de sacrées perspectives dans l’évangélisme numérique mais on tombe forcément dans l’exégèse.

Bon-IT divine. Le pape François pose une question inattendue : “Internet est-il un don de Dieu ?” Se dirige-t-on vers un nouvel évangélisme numérique ? Après le pèlerinage de notre ministre de l’Economie numérique pour promouvoir la French Tech au CES de Las Vegas, voici la déclinaison “François Tech” du Vatican. Pour éviter tout amalgame, rien à voir avec notre président François (Hollande) qui rend visite justement au pape François.

Dans un cadre d’un message pour la mémoire de Saint François de Sales en date du 24 janvier, le Saint-Père évoque la contribution des médias “à nous faire sentir plus proches les uns des autres”. Tout en poursuivant : “En particulier, Internet peut offrir plus de possibilités de rencontre et de solidarité entre tous, et c’est une bonne chose, c’est un don de Dieu.”

Néanmoins, gare au cloisonnement numérique et à l’exclusion numérique. “Le désir de connexion numérique peut finir par nous isoler de notre prochain, de nos plus proches voisins. Sans oublier ceux qui, pour diverses raisons, n’ont pas accès aux médias sociaux, et risquent d’être exclus”, peut-on lire dans le message du pape François.

Le Vatican chercherait-il à fondre le numérique dans la Parole de Dieu ? Serions-nous plus attentif et tolérant à travers les médias sociaux ?  Le pape s’interroge : “Qu’est-ce qui nous aide dans l’environnement numérique à grandir en humanité et dans la compréhension mutuelle ? (…) Si nous désirons vraiment écouter les autres, alors nous apprendrons à regarder le monde avec des yeux différents, et à apprécier l’expérience humaine comme elle se manifeste dans différentes cultures et traditions.”

Une brebis égarée verrait certainement dans le message du Pape un certain prosélytisme pour Meetic.”Il ne suffit pas de passer le long des ‘routes’ numériques, c’est-à-dire simplement d’être connecté : il est nécessaire que la connexion s’accompagne d’une rencontre vraie. Nous ne pouvons pas vivre seuls, renfermés sur nous-mêmes. Nous avons besoin d’aimer et d’être aimés.” Nous n’oserons pas pousser le bouchon en recommandant Gleeden (rencontres extra-conjugales sur Internet) pour ne pas heurter les fidèles de l’église.

On peut gloser la religion sur Internet, qui n’est pas forcément un lien naturel au regard des vices véhiculés par la Toile (porno) et des comportements blasphèmes pouvant tourner à l’hérésie (incitation à la haine via Twitter)…

Au moins, le message du Pape apporte une certaine sérénité vis-à-vis du Web qui manque en ces périodes troublées. “Le réseau numérique peut être un lieu plein d’humanité, pas seulement un réseau de fils, mais de personnes humaines. La neutralité des médias n’est qu’apparente : seul celui qui communique en se mettant soi-même en jeu peut représenter un point de référence.”

Alors l’Eglise doit se tourner vers le numérique pour suivre ses fidèles ? “Ouvrir les portes des églises signifie aussi les ouvrir dans l’environnement numérique”. Tout en évitant de tomber dans le prosélytisme sur Internet : “Le témoignage chrétien ne se réalise pas avec le bombardement de messages religieux, mais avec la volonté de se donner soi-même aux autres ‘à travers la disponibilité à s’impliquer avec patience et respect dans leurs questions et leurs doutes, sur le chemin de la recherche de la vérité et du sens de l’existence humaine.”

Il est vrai que l’Eglise catholique trouve sa place sur Internet. Au-delà du vénérable site Internet du Vatican qui sert de vitrine numérique, du compte officiel Twitter du Pape François (232 549 followers au dernier relevé de compteur), des services de confession sur Internet (si si cela existe…), des services de cimetière virtuel (“rest in peace but stay online”), si Internet est un “don de Dieu”, alors installons des bornes Wi-Fi dans les églises pour en faire des cybercafés et organisons des live chat avec le paradis numérique…

Au point où l’on en est, on peut esquisser le prochain questionnement papal qui ne manquera pas de susciter un certain émoi : Jésus est-il un geek ? Demandez-lui directement. Il est sur Facebook...

jesus-geek

Quiz spécial spiritualité : Connaissez-vous l’architecture RAID ?

(Crediy photo : Shutterstock.com –  Copyright : phloxii)

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur