Décalé IT : Microsoft attaque Google par journaux interposés

Cloud

Pour fustiger la nouvelle politique de confidentialité qui régira bientôt l’écosystème Google, Microsoft s’immisce, via une publicité pleine page, dans les colonnes de trois grands quotidiens américains.

Par l’entremise d’une publicité pleine page publiée en date du 1er février dans les colonnes de trois grands quotidiens américains, Microsoft fustige ouvertement la nouvelle politique de confidentialité qui régira bientôt l’écosystème de Google.

A compter du 1er mars prochain, l’uniformisation des conditions d’utilisation de quelque 70 outils entraînera la mise en place d’un unique contrat de licence.

L’ensemble des données personnelles renseignées pour accéder aux différents services seront centralisées sous la forme d’un coffre-fort numérique dont Google revendique la commodité.

Aux antipodes, Microsoft évoque “des changements impopulaires sur certains […] produits populaires.” Il pourrait, de l’avis des intéressés, résulter un agencement si complexe des informations personnelles que leur contrôle par l’usager en serait d’autant plus compromis.

Pour appuyer ses incriminations, la firme de Redmond voit les choses en grand, jusqu’à s’octroyer une page complète dans le New York Times, le Wall Street Journal et USA Today.

Comme l’explique The Inquirer, hommage est rendu en parallèle à Hotmail (messagerie), Bing (moteur de recherche) et Internet Explorer (navigateur Internet), “des produits qui préservent la confidentialité” en bannissant la rétention d’informations dans l’optique d’un éventuel ciblage publicitaire…

Google affirme pour sa part que ses principes restent inchangés. “Nous ne partagerons aucun contenu sans autorisation, sauf dans de rares cas comme les demandes d’ordre judiciaire“, en ont conclu les représentants appelés à en répondre devant le Congrès américain.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur