Décalé IT : Phoebe alias Lisa Kudrow joue les psys sur le Web

Mobilité

L’actrice connue via la série Friends interprète une thérapeute singulière dans une nouvelle web série. Son truc ? une session de trois minutes en chat vidéo avec chaque patient.

Rappelez-vous de Phoebe dans la sitcom Friends. Le personnage le plus loufoque de la bande était joué par Lisa Kudrow. Ce n’est que juste retour des choses que désormais l’actrice interprète une thérapeute du nom de Fiona Wallace… mais en y réfléchissant bien, impossible de dire lequel des deux personnages a le plus gros grain de folie.

Car dans sa Web Therapy, Lisa Kudrow n’a pas l’air de vraiment maîtriser son sujet. D’abord le principe en lui-même est assez original : une session de trois minutes en chat vidéo avec chaque patient.

D’après Fiona Wallace, “C’est un peu comme d’avoir un revolver sur la tempe”, il faut cracher le morceau tout de suite et ne pas se perdre dans des détails sur sa vie, des rêves, ses émotions, etc. comme un patient le ferait dans une session de 50 minutes “classique”.

Une Web comédie où les acteurs improvisent beaucoup

Même si la session n’est sensée durer que trois minutes, chacun des épisodes de la web série dépasse largement le temps imparti. Diffusée sur L Studio, un site développé par la marque de voiture Lexus pour diffuser des films et des expériences vidéos originales, Web Therapy  a mis en ligne son septième webisode réalisé comme les autres par Don Roos. Il est le scénariste de plusieurs épisodes de L’amour du risque et réalisateur du long métrage Sexe et autres complications avec dans un second rôle… Lisa Kudrow.

Ils se retrouvent dans un contexte différent avec cette comédie sur le Web. Très drôle et pleine de surprise, la série laisse aussi une grande place à l’improvisation des acteurs. L’idée est de se moquer et de porter l’attention sur les arnaqueurs dans divers domaines qui courent anonymement sur la Toile.

D’ailleurs arnaqueurs ou pas, en cherchant un peu avec Google, on tombe sur un vrai site : Webtherapy.com. Sans proposer de sessions de trois minutes, il permet aux patients d’envoyer des messages à leur thérapeute ou d’entrer en contact avec lui quand le besoin s’en fait ressentir. Comme quoi de la fiction à la réalité et inversement, il n’y a qu’un seul clic de souris.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur