Décisionnel : Cognos frappe fort pour s’emparer d’Applix

Cloud

L’éditeur canadien consolide son offre de gestion de la performance
financière. Parallèlement, Business Objects acquiert Fuzzy Informatik.

Après les rachats d’Hyperion par Oracle (pour 2,5 milliards d’euros, en mars), de Cartesis par Business Objects (pour 225 millions d’euros, en mai) et d’Outlooksoft par SAP (également en mai), Cognos se devait lui aussi de consolider son offre sur le segment de la gestion de la performance. Considéré comme l’un des principaux acteurs du décisionnel, ce groupe canadien vient de proposer 339 millions de dollars en cash (soit environ 249 millions d’euros) pour s’emparer d’Applix, un éditeur américain qui s’est spécialisé dans le reporting financier et le CPM (pour “corporate performance management”).

Créée en 1983, Applix emploie plus de 200 salariés aux Etats-Unis, en Australie et au Royaume-Uni. Cotée au Nasdaq, la firme revendique 3000 clients, dont seulement 25% seraient également utilisateurs de solutions Cognos. Elle affiche un chiffre d’affaires de 61,2 millions de dollars sur son dernier exercice, en croissance annuelle de 45%.

Via ce dernier rachat, Cognos ? qui a lui enregistré un chiffre d’affaires de 979,3 millions de dollars sur son dernier exercice – espère consolider son offre sur le segment de l’analyse financière, le coeur de métier d’Applix. Il hérite surtout de TM1, son moteur d’analyse multimensionnelle OLAP (“online analytical processing”).

Business Objects s’offre l’allemand Fuzzy Informatik
Principal concurrent de Cognos sur le marché du décisionnel (avec SAS), Business Objects vient d’acquérir, pour un montant non communiqué, Fuzzy Informatik, une société allemande créée en 1994 en tant que division de DaimlerBenz. Elle édite des solutions de gestion de la qualité des données. Son offre sera donc associée aux applications de gestion de données EIM (Entreprise Information Management) de BO. L’opération devrait être finalisée d’ici la fin octobre 2007. Basée à Ludwigsburg, près de Stuttgart, Fuzzy! Informatik emploie une cinquantaine de salariés.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur