Décisionnel : SAS mesure l’impact environnemental

Cloud

L’éditeur présente une solution de décisionnel pour mesurer l’empreinte écologique de chaque activité d’une entreprise.

Jusqu’ici surtout mis en avant par les constructeurs, le “Green IT” (l’informatique verte en français) bénéficie de plus en plus du soutien des éditeurs. Ces derniers offrent à leurs clients des solutions dédiées à la mesure de l’impact écologique de leurs activités. C’est le cas de SAS, un acteur américain spécialisé dans le décisionnel.

En visite à Paris, Jim Goodnight, PDG de SAS, est revenu sur SAS for Sustainability Management, une offre qu’il a déjà présentée à Londres fin avril, martelant à l’envi son propre “engagement pour le développement durable”. Y compris dans sa filiale française, qui emploie près de 280 collaborateurs pour un chiffre d’affaires de 75,6 millions d’euros en 2007.

Indicateurs suivis

Basée sur SAS Enterprise Intelligence, la plate-forme décisionnelle du groupe, SAS for Sustainability Management est définie comme une solution d’aide à la décision permettant de mesurer divers indicateurs liés, notamment, aux émissions de carbone et gaz à effet de serre ou au respect de certaines normes environnementales.

Ces indicateurs portent plus précisément sur les trois “dimensions du développement durable”, à savoir l’environnement, la performance économique et l’impact social.

Les métadonnées associées ont été définies avec l’aide du GUI (Global Reporting Initiative), un guide de bonnes pratiques en terme de développement durable mis en place en 1997 à l’initiative du CERES (une organisation américaine créée en 1989 pour promouvoir des règles de bonne conduite environnementale auprès des sociétés et des investisseurs). Reste à voir si ces indicateurs seront pertinents pour une entreprise hexagonale.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur