Déclaration du patrimoine : exercice lisse pour Fleur Pellerin

Régulations
fleur-pellerin-declaration-patrimoine-transparence

Lundi, c’était la journée des patrimoines du gouvernement. Celui de Fleur Pellerin, ministre déléguée chargée des PME, de l’Innovation et de l’Economie numérique, ne prête pas à polémique.

Fleur Pellerin a publié sa déclaration de patrimoine.

Au nom de la campagne de la “moralisation de la vie politique” après l’affaire Cahuzac, elle n’a pas échappé à la règle qui incombe à chaque membre du gouvernement.

La liste complète est disponible sur le portail Gouvernement.fr depuis lundi en soirée.

Difficile de trouver une grosse surprise sur la fiche dédiée de la ministre déléguée chargée des PME, de l’Innovation et de l’Economie numérique.

Parmi les éléments civils déjà connus, Fleur Pellerin dispose du statut de Conseillère référendaire à la Cour des comptes.

Elle est également membre du conseil d’administration de XXIe Siècle (“fonctions bénévoles”), qui a “vocation à initier des projets pour renforcer l’égalité des chances et le rayonnement de la France en s’appuyant sur la diversité de sa population” à en croire le site Internet de l’association.

Dans sa déclaration de patrimoine, Fleur Pellerin indique qu’elle dispose d’un bien immobilier à Montreuil (Seine-Saint-Denis) acquis en septembre 2007.

Prix global : 935 000 euros (+ 10 000 euros de frais d’agence) avec des travaux réalisés à l’intérieur pour 65 000 euros.

Un crédit de 985 000 euros sur 25 ans a été émis pour cet investissement dans l’immobilier.

A travers un portrait plus intime de Fleur Pellerin de Libération publiée le 10 avril 2010, on apprend qu’il s’agit “d’un immense loft, murs blancs et meubles Habitat, qu’elle partage avec son compagnon, énarque comme elle, conseiller d’Etat”.

A la ligne “valeur mobilière”, Fleur Pellerin s’est offert une petite fantaisie d’une valeur de 250 euros : Nicolas Reitzaum Production (réalisation, production et diffusion de photographies).

Elle dispose ainsi d’une petite participation de 2,5% de la société de ce photographe qui réalise des portraits ou des photos urbaines.

Dans la catégorie “Bourse” ou “assurance vie”, c’est le néant complet pour Fleur Pellerin.

La ministre n’a pas d’intérêt spécifique dans une société du secteur privé. Elle ne détient pas de compte à l’étranger.

La partie “Comptes bancaires courants ou d’épargne, livrets, LDD, PEL, CEL, espèces, ou autres” n’est guère palpitante.

On y trouve des comptes courants et un plan Epargne pour des sommes qui ne sont pas astronomiques. Et quelques crédits à la consommation, tout en restant raisonnable.

Dans les biens mobiliers divers, il est mentionné “une valeur de 70 000 euros”.

Ca roule en 2011 pour Fleur Pellerin qui acquiert une Citroën C3 (“11 000 euros d’occasion”, précise-t-on sur la déclaration).

Bref : rien de palpitant dans cet exercice de transparence.

Selon le JDN, Fleur Pellerin disposerait de la 27ème fortune du gouvernement avec un patrimoine global de 524 000 euros.

——————————

Quiz : Maîtrisez-vous bien vos données personnelles sur Internet ?

—————————–

Credit photo : archive Afdel


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur