Declic Telecom ouvre un point d’échange de trafic Internet inter-régional

Cloud

Ce jeune opérateur souhaite développer un point d’échange de trafic internet (GIX) réparti dans plusieurs régions de l’Hexagone (Blog Data Center)

Voilà un ambitieux défi face à l’interconnexion entre opérateurs concentrée en Ile-de-France.

Declic Telecom vient de lancer un point d’échange de trafic internet (IXP) réparti sur plusieurs régions : Declix. C’est sans doute une première en France.

Cet opérateur, qui est spécialisé dans l’accès très haut débit (dont le siège est à Paris) et qui compte une dizaine de collaborateurs, est à l’origine de ce projet.

C’est le développement des réseaux de collectivités par le biais de délégations de services publiques (DSP) qui a permis à cet acteur d’émerger progressivement.

Declic Telecom compte d’ailleurs ouvrir prochainement une nouvelle agence commerciale à Vannes, en Bretagne, qui sera notamment chargée de commercialiser une offre d’accès très haut débit à 149 euros par mois.

En parallèle du développement de son activité, c’est son infrastructure qui s’étend en province. Et c’est visiblement ce qui a poussé le jeune opérateur à créer son propre point d’échange.

Sous le nom de “Declix”, ce point d’échange est déjà actif et présent dans cinq points de présence à travers l’hexagone (Paris chez Telehouse 2, Vannes, Rouen, Strasbourg, Bordeaux et bientôt Béziers).

Pour lire l’intégralité de l’article, rendez-vous sur le blog Data Center.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur