Deezer pousse les portes de BlackBerry Messenger

Cloud
musique numérique

Sur le modèle de l’Open Graph de Facebook, Deezer et BlackBerry Messenger s’unissent pour socialiser le streaming musical.

Deezer s’en va-t-en guerre, destination un terrain tout juste conquis : les smartphones BlackBerry  et plus particulièrement l’application Messenger (BBM).

En vertu de l’accord qui lie désormais leurs éditeurs respectifs, les deux services fusionnent et socialisent l’exercice du streaming musical.

BBM englobe désormais son homologue sous la forme d’une option accessible via le menu contextuel principal.

Le mobinaute connecté à son compte de messagerie instantanée a ainsi tout le loisir de partager avec ses contacts des informations telles que les morceaux en cours d’écoute, des listes de lecture, une pochette d’album ou un profil d’artiste. Un concept déjà en vigueur sur des plates-formes telles qu’iOS et Android.

Le client logiciel (version 3.2.6 pour BlackBerry OS 5 et moutures ultérieures) téléchargeable gratuitement dans les rangs de l’App World remplit cet office, au même titre que l’interface Web mobile de Deezer.

Nous proposons par ce biais des fonctionnalités similaires à celles déjà en place sur notre site et actuellement accessibles via les modules sociaux et l’Open Graph de Facebook“, précise Deezer, interrogé à cet égard.

Les limitations de rigueur pour les titulaires de comptes gratuits perdurent au sein de l’écosystème BlackBerry. En premier lieu, l’écoute est bridée à 30 secondes par morceau.

Les souscripteurs de catégorie premium (de 4,99 à 9,99 euros mensuels) ont quant à eux accès à l’intégralité du catalogue musical, y compris hors ligne, moyennant l’allocation de mémoire cache sur leur appareil.

Et Deezer de poursuivre, au gré d’escarmouches intermittentes, un tour du monde en 180 jours qui le verra s’implanter dans “près de 200 pays“, les Etats-Unis et le Japon exceptés, en qualité de “marchés saturés“.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur