Dégroupage : Free prend position dans la Somme

Mobilité

Le service d’accès du groupe Iliad veut étendre son réseau vers les zones rurales avec l’appui des collectivités locales.

Free poursuit ses accords avec les collectivités locales. Après le Tarn notamment (voir édition du 14 décembre 2004), le service d’accès du groupe Iliad a signé le 11 mai un accord avec l’Agence SUSI (Somme d’USage Internet) en présence de Gilles de Robien, ministre de l’Equipement, des Transports et du Logement, et président d’Amiens Métropole. Cet accord permettra à Free de démarrer le dégroupage du département de la Somme. “C’est une région très peu dégroupée, y compris par la concurrence”, souligne Michael Boukobza, directeur général d’Iliad, “nous sommes les premiers à signer.”

L’accord porte sur la mise à disposition par l’Agence SUSI (syndicat mixte créé par Amiens Métropole et le Conseil général de la Somme pour le développement des nouvelles technologies) d’un réseau de 300 kilomètres de fibres optiques à partir duquel Free va déployer ses équipements afin de proposer son offre unique triple-play Freebox (accès Internet ADSL 2+, téléphonie et télévision pour 30 euros par mois). Amiens sera la première agglomération à bénéficier du partenariat signé pour “une longue période renouvelable”, confie le dirigeant de Free. A terme, le fournisseur d’accès s’appuiera sur un réseau de 700 kilomètres de fibres optiques.

Les accords de développement avec les collectivités locales représentent un axe important de déploiement pour Free. “Le partenariat avec les collectivités est un élément indispensable à l’extension de notre réseau pour aller chercher les zones les plus rurales”, explique Michael Boukobza. En clair, après avoir déployé son réseau sur les zones denses, l’opérateur compte s’appuyer sur les initiatives publiques pour étendre ses offres dégroupées dans les régions les plus reculées. Un mouvement que Free souhaiterait voir “relayé par les pouvoirs publics et notamment les actions de l’Autorité de régulation des télécommunications pour permettre économiquement l’extension du dégroupage vers les zones les moins denses”, précise le communiqué. A bon entendeur…

L’Agence SUSI multiplie les partenariats
Le département de la Somme affiche ses ambitions en matière d’accès aux nouvelles technologies de l’information. A côté de la signature de partenariat avec Free, l’Agence SUSI indique qu’elle va entamer une collaboration avec Intel pour un déploiement expérimental de la technologie WiMax (norme de communication sans fil qui offre des débits de l’ordre d’une vingtaine de mégabits par point d’accès sur une trentaine de kilomètres). “Au terme de cet accord, Intel fournit à l’agence Susi les informations relatives à ses technologies et architectures (portables, poste de travail, serveurs, réseaux…) mais aussi à ses recherches dans le but de faciliter l’implantation de l’infrastructure technique et le déploiement du WiMax sur le territoire de la Somme”, précise le communiqué. Dans la foulée, le département a également passé un accord ? non exclusif et non commercial ? avec Microsoft pour “favoriser l’émergence de nouveaux services notamment dans les domaines de la culture, de la santé, de l’emploi, de la formation et de l’éducation”.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur