Delivery Hero : l’atout « click & eat » de Rocket Internet lève 387 millions d’euros

EntrepriseLevées de fonds
delivery-hero-levee-fonds

Nouvelle prise de participation pour le groupe média Naspers, qui investit 387 millions d’euros dans Delivery Hero (click & eat).

Un ticket de plus dans l’univers e-commerce pour Naspers*.

Le groupe média d’origine sud-africaine injecte, en échange d’une participation dite minoritaire, 387 millions d’euros dans Delivery Hero.

Dans le cadre de cette opération réalisée pour l’essentiel sous la forme d’une augmentation de capital, l’entreprise spécialiste du « click & eat » (commande en ligne et livraison de repas) communique sur une valorisation « stabilisée ». Il était question de près de 3 milliards de dollars depuis un tour de table bouclé à l’automne 2015.

Positionné comme une « usine à start-up », un incubateur et une holding d’investissement, le groupe allemand Rocket Internet détenait, au dernier pointage, 37,7 % de Delivery Hero, né en son sein il y a environ six ans. L’évolution de son poids actionnarial après la transaction n’est pas spécifié.

Un modèle en expansion

Affirmant couvrir 42 pays pour une population globale de 2,7 milliards d’individus, Delivery Hero structure son développement entre partenariats et croissance externe.

Sur ce dernier point, il y eut notamment, au printemps 2015, l’acquisition de Talabat en Turquie. Les résultats annoncés pour l’exercice fiscal 2016 s’en ressentent : les revenus ont progressé de 148 % d’une année sur l’autre dans la zone Moyen-Orient / Afrique du Nord, à 297 millions d’euros.

Dans le même temps, le nombre de livraisons prises en charge a augmenté de 65 %, à 171 millions, sans compter les 27 millions réalisées par foodpanda, autre société de Rocket Internet avec laquelle Delivery Hero a fusionné il y a quelques mois. En revanche, l’Ebitda, censé refléter la performance opérationnelle de l’entreprise au jour le jour, reste négatif, de l’ordre de 71 millions d’euros.

Sur le volet des partenariats, l’un d’entre eux a été officialisé le mois dernier. C’était avec AmRest. Moyennant l’acquisition de 51 % de la branche polonaise de Delivery Hero, l’opérateur de restaurants en Europe centrale – au travers de marques comme KFC, Pizza Hut, Starbucks et Burger King – arrive au catalogue de la société « click & eat » dans trois pays (Pologne, Hongrie, République tchèque).

* Coté à la Bourse de Johannesburg, Naspers est actionnaire de sociétés e-commerce telles que Flipkart (Inde). Son dernier exit a été bouclé avec Souq.com, place de marché du Moyen-Orient passée dans le giron d’Amazon.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur